Elles ont atteint 214 milliards DA : Les créances de la Sonelgaz ont quadruplé depuis 2020

Assignée à une mission de services public, la Société nationale de l’électricité et du gaz doit faire face à de nombreux défis, non seulement sur le plan opérationnel, mais aussi sur le plan financier. Au-delà de la nécessité de multiplier les investissements pour augmenter la production d’électricité et couvrir les besoins grandissant du marché national, de s’investir dans la transition énergétique et les énergies renouvelables et de mener les programmes nationaux de raccordement aux réseaux d’électricité et de gaz pour le compte de l’État, le groupe Sonelgaz soit faire face à la problématique de la gestion des déficits financiers dans un contexte de gestion administrée des tarifs de l’énergie. A cela s’ajoute le fardeau des créances, lesquelles ont particulièrement augmenté après la pandémie de covid-19. Dans ce sens, le Président-Directeur général (P-dg) du groupe, Mourad Adjal Mourad a indiqué dimanche à partir de Bouira que les créances de la Sonelgaz ont « quadruplé » depuis le début de la pandémie de la Covid-19 pour atteindre les 214 milliards de DA. Il a ainsi précisé que le montant des créances a grimpé de 60 milliards de DA avant la pandémie, début 2020 pour atteindre les 214 milliards de DA deux ans plus tard. Grâce à la relance des opérations de recouvrement, après deux ans de solidarité avec les citoyens durant la crise sanitaire qui a touché tout le pays, les services du Groupe Sonelgaz ont réussi à réduire le montant des créances à 140 milliards de DA. « Le montant des créances actuel est de l’ordre de 140 milliards de DA après la reprise des recouvrements », a tenu à préciser M. Adjal, qui a saisi cette occasion pour solliciter les médias à sensibiliser les citoyens sur la nécessité de payer leurs redevances afin de permettre à ce groupe public de retrouver sa stabilité financière et continuer à réaliser ses projets au profit du développement économique du pays. Il a, à l’occasion, rappelé les mesures de facilitation de paiement prises par le groupe pour permettre aux citoyens de s’acquitter de leurs redevances, invitant les clients de Sonelgaz à en profiter et à respecter les engagements pris avec la société afin qu’ils puissent éviter toute coupure d’énergie.

Sur un autre volet, M. Adjal a affirmé que son groupe ambitionnait de raccorder 30.000 exploitations agricoles au réseau énergétique afin de donner un nouvel essor à l’agriculture et au développement économique du pays. Actuellement, le nombre des exploitations déjà raccordées et mises en service à travers tout le pays est de l’ordre de 18.000 exploitations, sur les 50.0000 exploitations recensées et inscrites dans le cadre du programme national du secteur qui concerne également les zones d’ombre, les zones d’activités et les zones industrielles, a précisé M. Adjal. Il a précisé que les raccordements « peuvent créer des milliers de postes d’emploi pour les jeunes ainsi que de la richesse », avant de mettre en avant les répercussions positives de ce programme, qui, a-t-il dit, « a permis à beaucoup d’agriculteurs de doubler leur production notamment pour les filières d’élevage et de la pomme de terre et bien d’autres ».

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.