Souk-Ahras : Le jardin de « Dar El-Hakem » rasé

Le jardin de « Dar El-Hakem » de Mechrouha sera rasé suite à une décision de l’Assemblée populaire communale.

Une délibération de l’Assemblée Populaire Communale de Mechoura a désigné le site du jardin pour la réalisation d’un centre commercial à étages sous prétexte que le chef-lieu de daïra ne dispose pas d’un équipement commercial de ce type. Soulignons que « Mechrouha » a été dotée de tous les équipements publics nécessaires et suffisants pour qu’elle puisse prétendre à un espace de commerce ! 

En effet, tout ce qu’il y avait de plantes d’ornement abritées dans cet espace vert a disparu sous l’effet du terrassement sauf un palmier qui a été curieusement épargné mais qui risque toutefois de chuter vu le dénuement visible de ses racines. Le terrain avait été désigné pour contenir ce projet en 2010  mais, sous la pression de la société civile menée par certains leaders connus sur la place publique,  le projet a été annulé.  Mais voilà qu’aujourd’hui il est déterré au grand étonnement des citoyens de cette commune. Ceux-ci se disent résolus à s’opposer à sa réalisation pour la simple raison qu’ils ont des doutes sur les motifs de la récupération du site qui serait destiné à accueillir un tout autre projet.  La semaine dernière  un attroupement de jeunes a été organisé pour protester contre cette opération, laquelle a été apparemment suspendue dans l’attente d’une suite à donner. Les habitants   de la commune de Mechrouha connaissent la valeur historique et environnementale du site qui est plus que centenaire avec ses frênes et ses platanes d’importation, ses rosiers luxuriants et ses tulipes géantes. Ainsi, les citoyens consternés se sont dit déterminés à ne  pas laisser faire comme ce fut le cas  il y’a une quinzaine d’années lorsque l’APC de l’époque avait échoué à faire aboutir le projet en raison de la détermination desopposants soutenus par la majorité des citoyens. Ces derniers souhaitent l’intervention du wali pour mettre fin à ce qu’ils considèrent comme « un détournement d’un bien communal » d’autant plus que celui-ci est attenant à la vieille mairie qui compte avec l’hôtel « Beau séjour » parmi les édifices les plus pittoresques de l’agglomération.

Sofia Chahine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.