Championnat arabe de natation « Oran-2022 » : La sélection nationale termine à la 2e place

Dans ce rendez-vous, l’Algérie a glané 14 médailles en or, 18 en argent et 13 en bronze.

La sélection algérienne de natation (hommes) a réussi une bonne moisson lors de la quatrième et dernière journée du championnat arabe clôturé samedi soir à Oran, en s’adjugeant 11 médailles dont quatre en or, mais elle termine l’épreuve à la deuxième place derrière l’Egypte au classement général. Pour le quatrième jour de suite, le Centre nautique du complexe Miloud-Hadefi a été le théâtre d’une nouvelle bataille entre Algériens et Egyptiens, notamment chez les hommes où les éléments de la sélection nationale gardaient encore espoir de refaire leur retard sur leurs hôtes. A l’arrivée, la dernière course dédiée au relais 4X100 m nage libre a été déterminant dans la victoire des nageurs égyptiens, vainqueurs de pas moins de 10 médailles d’or contre 9 pour les Algériens, qui n’ont pu ainsi passer à la première place malgré leurs trois médailles d’or récoltées lors de cette dernière journée. En revanche, la domination de l’équipe égyptienne chez les dames était presque copieuse. Elle s’est même poursuivie au cours de cette dernière journée, pendant laquelle elle a porté à 13 le total de ses médailles en vermeil contre 5 pour l’Algérie. Au classement général, c’est encore l’Egypte qui a eu le dernier mot avec 23 médailles en or, 14 en argent et 9 en bronze. L’Algérie, quant à elle, a glané 14 médailles en or, 18 en argent et 13 en bronze. La troisième place est revenue à la Tunisie avec 1 en or, 5 en argent et 4 en bronze. Le président de la Fédération algérienne de natation, Abdelhakim Boughadou, a qualifié, dans une déclaration à l’APS, de « franc succès » cette cinquième édition du championnat arabe que l’Algérie a abrité pour la première fois de son histoire, mettant en avant l’émergence de plusieurs des jeunes de la sélection algérienne auxquels il a prédit un avenir radieux  »s’ils continuaient à travailler dur pour progresser ». « Cette compétition a prouvé qu’on a de jeunes talents qui peuvent réussir à l’avenir. D’ailleurs, plusieurs d’entre eux appartiennent toujours aux catégories jeunes et sont concernés par le championnat arabe des jeunes en septembre prochain en Egypte », a-t-il encore dit. Il a, en outre, estimé que ce rendez-vous arabe est une aubaine pour les nageurs algériens pour préparer le prochain championnat d’Afrique Open en Tunisie dès le mois d’août à venir, tout en saluant notamment les performances de la vedette de la natation algérienne, Jaou ad Syoud, vainqueur de quatre médailles d’or dans ce championnat, et avec lequel la Fédération algérienne de natation entend réaliser un « projet ambitieux », selon ses dires. 

R. S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.