Il effectue une tournée arabe : Ramtane Lamamra à Damas

Les ministres des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger a entamé une nouvelle tournée qui entre dans le cadre des préparatifs du prochain Sommet arabe qui doit se tenir à Alger les 1er et 2 novembre prochain. Ainsi, après Baghdad, Ramtane Lamamra a atterri hier dans la capitale syrienne Damas. Une étape importante dans la mesure où la question du retour de la Syrie dans la Ligue des États arabes doit être examinée lors du Sommet d’Alger et fait l’objet de tractations.

En effet, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, est arrivé hier à Damas dans le cadre d’une visite de travail de deux jours en sa qualité d’envoyé spécial du président Abdelmadjid Tebboune. Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, Lamamra a été reçu par son homologue syrien Faisal Mekdad à l’aéroport international de Damas. Selon la même source, Lamamra devrait être reçu par les hautes autorités syriennes, et tiendra des discussions avec son homologue syrien Faisal Mokdad. La visite de M. Lamamra à Damas «intervient suite à la récente visite du ministre syrien des Affaires étrangères en Algérie pour participer aux festivités célébrant le soixantième anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, au cours desquelles il a été reçu par le Président Tebboune. Le ministre syrien s’était également entretenu avec Ramtane Lamamra lors d’une séance de travail», précise le communiqué. Cette visite survient après celle effectuée, en fin de semaine, par  Lamamra à Baghdad. La réintégration de Damas dans la Ligue arabe est l’un des dossiers les plus importants posé actuellement à la table de la concertation inter-arabe, et ce dans le cadre des préparatifs du Sommet d’Alger prévu en novembre prochain. Rappelons que l’Algérie n’a pas rompu ses relations avec la Syrie au début de la crise qu’a connue le pays ces dernières années. Elle a émis des réserves sur la décision de suspendre l’adhésion de Damas à la Ligue arabe en 2011. Lamamra avait précédemment déclaré que l’Algérie ne s’opposait pas au retour de la Syrie dans la Ligue, mais il avait lié cela à un consensus arabe sur le dossier.

Salim Abdenour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.