Lamamra à Damas depuis dimanche : « L’absence de la Syrie nuit à l’action arabe commune »

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a mis en avant, hier à Damas, toute la place que la Syrie doit occuper au sein de la Ligue arabe. 

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger a été reçu hier au second jour de sa visite en Syrie par le président Bachar Al-Assad. Des entretiens qui ont permis de se pencher sur les préparatifs du prochain sommet de la Ligue arabe prévu à Alger les 1er et 2 novembre prochain, mais aussi de souligner l’importance d’un retour de la Syrie au sein de la Ligue, ainsi que « le rôle constructif de l’Algérie sur la scène arabe ». Ainsi, et selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, le président Bachar Al-Assad a exprimé «ses remerciements et sa profonde gratitude à son frère le Président Abdelmadjid Tebboune, mettant en avant les sentiments d’estime, de gratitude et de confiance que voue la Syrie à l’Algérie, peuple et gouvernement, au regard des liens historiques étroits liant les deux pays et peuples frères et des positions constructives et positives de l’Algérie vis-à-vis de la crise syrienne depuis son début», note la même source.    La rencontre a été l’occasion de passer en revue les relations de fraternité et de coopération historiques entre les deux pays et de procéder à un échange de vues et d’analyses sur la situation actuelle sur la scène arabe et les perspectives de renforcement des relations entre les pays de la région pour leur permettre de relever les défis communs qui se posent dans divers domaines, a précisé le communiqué. Les entretiens ont également permis de «souligner la ferme détermination des dirigeants algérien et syrien à renforcer et à enrichir la coopération bilatérale et à poursuivre et intensifier la concertation et la coordination conformément à leur attachement commun aux principes et objectifs de l’action arabe commune», selon la même source.

Par ailleurs et selon l’agence de presse syrienne, Ramtane Lamamra, a indiqué que «l’absence de la Syrie de la Ligue arabe nuit à l’action arabe commune». Lors d’une conférence conjointe qu’il a animée avec son homologue syrien, Faisal Mekdad, à Damas, il  a déclaré que «l’absence de la Syrie de la Ligue arabe est préjudiciable à l’action arabe commune». «Nous avons convenu de renforcer la coopération économique et commerciale pour servir les intérêts des peuples algérien et syrien », a-t-il affirmé rapporte l’agence de presse officielle en Syrie (SANA). Il a également ajouté que la conjoncture exige la  nécessité de renforcer des consultations entre les dirigeants des deux pays». 

Notons que Lamamra a eu des entretiens en tête-à-tête avec son homologue syrien, Faisal Al-Miqdad, suivis d’une séance de travail élargie aux délégations des deux pays. Les entretiens ont porté sur «nombre de questions liées aux relations bilatérales et aux voies de leur renforcement, outre des questions régionales et internationales d’intérêt commun. Les deux parties se sont félicitées des liens fraternels solides et séculaires marquant l’histoire commune des deux pays et deux peuples frères, et ont exprimé leur aspiration à concrétiser les perspectives prometteuses de cette relation stratégique et à consacrer une harmonie et une convergence des positions entre les deux pays basées sur les valeurs et principes consacrés aux plans régional et international», précise le communiqué. La partie syrienne a salué «le rôle constructif et prépondérant de l’Algérie sur la scène arabe, réaffirmant le soutien de la Syrie aux efforts consentis par l’Algérie pour concrétiser la Réconciliation nationale palestinienne, garantir une préparation optimale du Sommet arabe, et promouvoir des solutions pacifiques aux crises qui menacent la paix et la stabilité dans son voisinage régional et son prolongement africain», selon la même source.

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.