Fête du bijou d’Ath Yenni : Sous le signe de l’authenticité 

La fête traditionnelle du bijou d’Ath Yenni, au Sud de Tizi-Ouzou, qui s’ouvrira demain, sera célébrée cette année sous le signe de l’authenticité historique, a-t-on appris mardi des organisateurs de cette manifestation.

Le rendez-vous de cette année qui accueillera entre 120 à 140 participants entre bijoutiers et autres artisans de produits traditionnels, et qui s’étalera jusqu’au 6 août prochain, est placée sous le thème « Bijoux d’Ath Yenni, algérianité et authenticité ». « Le choix du thème est dicté par la nécessaire réappropriation de ce métier et de son histoire à travers des ateliers de réflexion sur l’origine du bijou, mais, aussi des mécanismes à mettre en œuvre pour sa sauvegarde », a indiqué à l’APS, Samy Cherrat du comité d’organisation de cette fête. La labellisation du bijou pour lutter contre la contrefaçon, et surtout, son inscription au patrimoine universel de l’humanité, sera également discuté lors de cette manifestation culturelle. « Nous espérons poser, avec nos partenaires, les jalons d’un travail de sécularisation de ce patrimoine », a souligné M.Cherrat. Il est également prévu d’aborder les différentes contraintes auxquelles font face les bijoutiers dans l’exercice de leur métier, notamment, les problématiques de fiscalité et la disponibilité de la matière première.

D’autres métiers artisanaux de différentes régions du pays seront aussi présents à ce rendez-vous à l’exemple du bijou d’argent chaoui, la tannerie de Boumerdes, la tenue de Tlemcen, la vannerie de Djemaa N’Sharidj ainsi que la robe kabyle avec ses différents styles. Un hommage, à titre posthume, sera rendu à des gens du métiers dont une ancienne ciseleuse de corail et, à l’occasion, « réinstituer la distinction d’étoile d’argent qui sera attribué comme encouragement pour tirer le bijou vers le haut », a noté Cherrat.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.