Octroi des licences de club de la CAF : Les Algériens dans la tourmente 

En compétitions africaines interclubs, l’Algérie sera représentée, cette saison, par le CR Belouizdad et la JS Kabylie, en Champions League, ainsi que l’USM Alger et la JS Saoura en Coupe de la Confédération. 

Mais pour pouvoir y participer, ces clubs doivent répondre aux exigences de l’instance continentale. Mais fore est de constater, à l’heure actuelle, ces quatre clubs accusent un grand retard, mettant en péril leur participation aux compétitions en question. Au milieu de la semaine, L’organe de Première Instance (OPI) de la Fédération algérienne de football (FAF) a convié les présidents des quatre clubs, ainsi que leurs secrétaires généraux et leurs responsables financiers à une réunion présidée par Mounir Debichi, secrétaire général de la FAF, où toutes les explications leur ont été données au sujet des exigences de la CAF par rapport à leur participation.  Ces clubs doivent, entre autres, épurer leurs situation financières et lancer une  équipe féminine. Ce dernier point, faut-il le dire, constitue le véritable frein. Les clubs algériens croisent les doigts et espèrent que la CAFreporte l’application de ses exigences au moins jusqu’à la saison d’après. Hier, dans la capitale égyptienne, Le Caire, a débuté un important séminaire continental sur les licences de club de la CAF, organisé par le département du football professionnel de l’instance continentale.  Au cours de cet événement historique, qui prendra fin demain, vendredi, la CAF lancera plusieurs nouveaux règlements, une plateforme en ligne, ainsi que des projets liés à la licence des clubs, aux stades et à la professionnalisation du football de clubs en Afrique. Ce rendez-vous verra la présence des membres du Comité exécutif de la CAF, des commissions d’organisation de la CAF, des 54 associations membres, des unions zonales, de la Fédération internationale (Fifa) et des confédérations sœurs, de FIFPRO Afrique et des instructeurs des Licences de club de la CAF entre autres. Il sera question d’engager des discussions avec les associations membres de la CAF notamment concernant le système d’octroi de licences aux clubs. L’instance présidée par le Sud-africain Patrice Motsepe a des attentes très élevées vis-à-vis de ce séminaire et espère que les participants pourront tirer le meilleur parti des sessions. 

Abderrahim Mahious 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.