Libye : Stephanie Williams quitte ses fonctions dans quelques jours

La conseillère spéciale du Secrétaire général pour la Libye, Stephanie Williams, quittera son poste fin juillet, a indiqué vendredi l’organisation des Nations unies. Le porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU, Farhan Haq a répondu aux questions des journalistes en disant : « Nous essayons dès que possible de nommer une personne temporaire pour faire le genre de tâches que Stephanie Williams fait, mais nous n’avons personne à nommer pour le moment ». M. Haq a affirmé que la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) est présente, et que son responsable Rizdon Zninga y restera jusqu’à ce que quelqu’un d’autre soit nommé, affirme l’ONU sur son site. Quant à savoir s’il y a eu des commentaires du secrétaire général Antonio Guterres sur le départ de Stephanie Williams de son poste, Haq a déclaré : »Elle a fait un travail incroyable, et en fait, aux Nations Unies, nous espérions qu’elle pourrait prolonger son mandat au-delà de la fin juillet. Mais il s’avère qu’elle a d’autres obligations ». Farhan Haq a expliqué qu' »il y aura toujours des hauts et des bas dans ces efforts, mais Williams a fait tout ce que tout le monde pouvait faire pour essayer de trouver des solutions ». Depuis sa nomination en décembre 2021, les Nations Unies ont affirmé que Mme Williams entreprendra des efforts de bons offices et de médiation et s’engagera avec les parties prenantes libyennes régionales et internationales pour suivre la mise en œuvre des trois volets du dialogue libyen – politique, sécuritaire et économique – tout en soutenant la tenue d’élections présidentielles et parlementaires dans le pays. Elle a été la représentante spéciale par intérim et Chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) de 2020 à 2021, et représentante spéciale adjointe pour la MANUL de 2018 à 2020. Jeudi, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé de proroger le mandat de la Mission d’appui des Nations unies en Libye pour une période de trois mois, soit jusqu’en octobre 2022. La résolution appelle le Secrétaire général, Antonio Guterres, à nommer d’urgence un représentant spécial. Elle demande également au Secrétaire général de soumettre au Conseil de sécurité tous les 30 jours un rapport sur la mise en œuvre de la présente résolution. 

R.I. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.