Salaires, remaniement, enseignement de l’Anglais : Les annonces de Tebboune

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est engagé à revoir à la hausse les salaires et l’allocation chômage.  Lors d’une entrevue avec un représentant des médias nationaux, et dont certains extraits ont été dévoilés hier par les services de la présidence de la République, Abdelmadjid Tebboune est revenu sur plusieurs questions au cœur de l’actualité nationale. Lors de cet entretien, qui doit être diffusé ce soir par les chaines de télévision publiques et privé, le président de la République a réaffirmé son engagement de revoir à la hausse les salaires ainsi que le montant de l’allocation chômage. Engagement qu’il avait déjà pris au mois d’avril dernier lors de sa dernière rencontre périodique avec les représentants de médias nationaux lorsqu’il avait annoncé qu’une augmentation serait effective d’ici à janvier 2023, après avoir examiné l’évolution des indicateurs budgétaires et l’état des ressources d’ici à la fin de l’année en cours. Le Président Tebboune a donc réaffirmé cet engagement et a affirmé que « les ressources supplémentaires de l’Etat durant cette année 2022, permettent aujourd’hui de revoir les salaires ainsi que l’allocation chômage à la hausse». Le Président de la République n’a pas manqué de remercier tous les employés de la Sonatrach pour leurs efforts et le travail accompli. Évoquant les relations bilatérales algéro-italiennes, le président de la République a mis en exergue les relations d’amitié et de bon voisinage entretenues par les deux pays. Il a également évoqué les projets de coopération et de partenariat entre l’Algérie et l’Italie notamment dans le domaine industriel. Abdelmadjid Tebboune évoque ainsi des projets de partenariat notamment dans l’industrie mécanique, l’automobile et la construction navale. Le Président Tebboune  a affirmé que «l’Algérie et l’Italie ont affiché leur volonté de produire en commun». Abordant l’enseignement de la langue anglaise dans le cycle primaire, Abdelmadjid Tebboune a affirmé que «la décision d’enseigner l’anglais dans les écoles s’appliquera dès la prochaine rentrée scolaire», expliquant que «cette décision visait de permettre à l’Algérie de s’inscrire dans l’universalité». Il souligne aussi que « la langue française est un butin de guerre, mais l’Anglais est une langue internationale ». Ayant également abordé le Sommet Arabe prévu au mois de novembre à Alger, le Chef de l’Etat a indiqué que «la Nation arabe se réunira en Algérie », soulignant que «l’Algérie aura la primauté de l’action pour la réunification».

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.