Le dispositif opérationnel de lutte a bien fonctionné : Les feux de forêts ont baissé en intensité

Les incendies qui ont touché plusieurs wilayas du pays cette année sont plus faibles en intensité par rapport à ceux de l’été dernier, a assuré hier la DGF.  «La situation que connaissent les wilayas touchées par les feux de forêt qui se sont déclenchés récemment est maîtrisée et gérable», a indiqué la directrice de la protection de la faune et de la flore à la Direction générale des forêts Ilham Kabouya. La même responsable a précisé dans une déclaration à l’APS que «le bilan des feux de forêt cet été est moins grave comparativement à l’année passée». Et de préciser que «les mesures exceptionnelles qui ont été prises» ont été concluantes. Les wilayas de Béjaïa, Sétif et Jijel ont connu ces dernières semaines, des départs de feux de forêts. L’état d’alerte maximale annoncé et les mesures exceptionnelles décidées, ont permis de contenir la situation. La wilaya de Béjaïa vient en tête du classement en matière du nombre de foyers d’incendie enregistrés. Elle est suivie par Sétif puis Jijel. Des feux importants se sont déclenchés et propagés à un rythme effréné dans certains pays de la région, en raison notamment de la hausse inhabituelle des températures, ayant touché la plupart des pays  de la Méditerranée et enregistrées durant cette saison estivale. Face à cette situation, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural avait annoncé «l’état d’alerte maximale et la mobilisation de tous ses personnels relevant des corps de la Direction général des forêts, et ce, dans le cadre de l’activation permanente et continue du plan national de prévention et de lutte contre les feux de forêt», en plus du report des congés annuels des cadres de la DGF et des directions concernées par la lutte contre les incendies. L’ensemble de ces agents ont été réquisitionnés et sont prêts à intervenir en cas d’urgence. A cela s’ajoute la campagne de lutte contre les feux de forêt dont le lancement a été avancé cette année de juin à mai. Campagne caractérisée par la mise en application d’une nouvelle stratégie qui repose sur l’amélioration du dispositif opérationnel pour renforcer la capacité d’intervention contre les incendies pour mieux protéger les personnes et les biens. La stratégie prévoit également d’impliquer les citoyens dans les actions d’alerte précoce, d’intervention au niveau des départs de feux et de mobilisation des comités de quartiers dans les zones résidentielles proches des forêts. Selon Ilham Kabouya, la plupart des feux de forêt qui se sont déclarés cette année ont été signalés par les citoyens en « temps réel » après la mise à leur disposition du numéro vert 10 70. Les décharges publiques sont devenues l’une des principales causes d’incendies, comme ce fut le cas dans la wilaya de Sétif, à cause des résidus ménagers et matériaux hautement inflammables qu’elles contiennent, d’où l’importance de sortir les déchets ménagers le soir pour éviter leur exposition à des températures élevées pouvant provoquer des feux, notamment dans les zones résidentielles adjacentes aux massifs forestiers, a soutenu Mme Kabouya. La responsable a également alerté sur les risques d’utilisation de barbecue dont une simple étincelle peut provoquer un feu, surtout s’il y a du vent, soulignant que pour parer à un tel risque, la Direction générale des forêts a donné des instructions aux wilayas pour le renforcement du contrôle de l’utilisation de ces appareils dans les espaces forestiers. Des barrages fixes des agents forestiers ont aussi été installés pour surveiller les forêts, sensibiliser les visiteurs et leur prodiguer des conseils sur les comportements à bannir en forêt et, éventuellement, les empêcher d’accéder à certaines zones forestières ou d’utiliser certains matériaux, a fait savoir Mme Kabouya. La Direction générale des forêts, en coordination avec l’Institut national de vulgarisation agricole (INVA), a organisé une campagne de sensibilisation sous le slogan « Ne la laissez pas brûler » sur les risques de feux de forêt et les gestes à adopter pour préserver les forêts. La Direction générale des forêts a, par ailleurs, mis en place un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d’alerte maximale pour lutter contre les feux de forêt prévoyant 3.261 points d’eau, 513 brigades mobiles avec un effectif de 1.017 éléments, 401 postes de vigie avec un effectif de 960 agents, 1.019 chantiers d’intervention avec un effectif global de 9.481 ouvriers, 63 camions ravitailleurs et 240 camions-citernes feux de forêts légers (CCFL). Le secteur a également mobilisé, pour cette année, 15 camions-citernes de 3.000 litres, 80 camions anti-incendie légers et plus de 3.000 pompes dorsales. Les feux de forêt enregistrés en 2021 ont détruit plus de 100.000 hectares et fait 84 morts.

Salim Abdenour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.