Transport maritime : La ligne Alger-Dakar lancée

La première ligne maritime commerciale reliant Alger à la capitale sénégalaise, Dakar, a été lancée hier à partir du port d’Alger. Cette ligne commerciale contribuera à la promotion et à l’augmentation des échanges commerciaux entre les deux pays.  Cette ligne a été ouverte sur instruction du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lequel ordonné lors d’une éunion du Conseil des ministres tenue le 27 février dernier,  de prendre les mesures nécessaires pour l’ouverture de cette ligne dans les plus brefs délais.

Dans ce sens, e professeur d’économie à l’université d’Oum El Bouaghi, Mourad Kouache, a indiqué hier sur les ondes de la Chaine 1 de la Radio algérienne que l’ouverture de cette desserte maritime « constitue un pas important » d’autant que qu’il reflète « le redéploiement stratégique de l’Algérie dans sa profondeur africaine ». Et d’ajouter que que «l’ouverture de cette ligne contribuera à développer le commerce intra-africain ».

Pour rappel, la conseillère à l’ambassade du Sénégal en Algérie, Maram Kaï Fal, a, tout récemment, relevé, « l’importance de la ligne maritime Alger-Dakar, pour l’accroissement des échanges commerciaux entre l’Algérie et le Sénégal, ainsi que toute l’Afrique de l’Ouest ». Elle a indiqué que «la ligne maritime Algérie-Sénégal permettra de renforcer les échanges commerciaux au profit des deux pays ». Cette ligne maritime «permettra à l’Algérie de pénétrer les marchés de l’Afrique de l’Ouest», a déclaré la conseillère à l’ambassade du Sénégal, soulignant que «le marché sénégalais «accueille déjà divers produits algériens tels que les produits alimentaires». Maram Kai Fall avait également estimé «possibled’alimenter le marché algérien en divers produits sénégalais, à savoir par des légumes, des fruits tropicaux, des produits marins et d’artisanat». Cette ligne commerciale maritime s’ajoute à la desserte qui relie déjà le port d’Alger à la capitale mauritanienne de Nouakchott, et qui a été lancée le mois de février dernier. Cette liaison maritime entre dans le cadre du renforcement des relations commerciales avec les marchés africains prometteurs. Pour sa part, l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur «ALGEX» a  annoncé l’ouverture d’une ligne maritime régulière entre le port de Djendjen-Nouakchott- Dakar. Le premier voyage à travers cette ligne maritime régulière partira du port d’Alger-Djendjen-Nouakchott-Dakar est prévu cet été. Des liaisons qui permettront au commerce intra-africain, notamment entre l’Algérie et les pays du continent de prospérer, notamment après l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine. Il est utile enfin de rappeler que l’Algérie ambitionne de porter ses exportations hors-hydrocarbures à au moins 7 milliards de dollars cette année. 

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.