Abdelmadjid Tebboune l’a annoncé : Une loi pour mettre fin aux bidonvilles

Implacable sera la lutte contre les bidonvilles. Un texte est en cours d’élaboration pour sanctionner fermement l’accaparement des terres relevant du domaine de l’État pour ériger des constructions illicites. 

L’annonce a été faite par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de sa rencontre périodique avec les médias. Le président de la République a ainsi évoqué «la préparation en cours d’une nouvelle loi punissant sévèrement ceux qui s’emparent des terres domaniales».  «Nous regrettons de voir des gens, avec la complicité de certains responsables, occuper  les terrains sur lesquels étaient érigés des bidonvilles que nous avons démolis et dont les propriétaires ont été dans des logements  décents». Et d’ajouter : «nous parviendrons à éliminer ce phénomène», précisant qu’«une loi qui prévoit une punition sévère contre ceux qui s’emparent illégalement des terres domaniales, verra très bientôt le jour». Pour le Chef de l’Etat, «la démocratie et la sécurité du citoyen ne sont existants que dans un Etat puissant». «Un Etat faible sera incapable de protéger ses citoyens et s’inclinera devant la force d’autrui », a-t-il expliqué, mettant en avant l’éradication de ces taudis essaimés un peu partout dans les villes. «L’Algérie poursuivra ses efforts pour éliminer l’habitat précaire afin de préserver la dignité des Algériens», a-t-il fait savoir, avant de rappeler «la distribution de plus de 3,5 millions de logements depuis 2013».Abordant la question liée à l’habitat, le Chef de l’Etat a souligné que «l’Etat continuera également à réaliser ses programmes de logements, toutes formules confondues, y compris la formule sociale», expliquant que «les efforts consentis dans ce sens ont abouti à un recul significatif de l’âge d’accès au logement». Il a assuré que «nous continuerons sur la même lancée jusqu’à ce que les futurs demandeurs de logement puissent en recevoir les clés dans un délai de 6 mois à un an». 

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.