270 hectares de forêts détruits depuis le début du mois : Incendies : éviter un nouveau drame

L’été s’annonce particulièrement chaud, cette année. Les températures sont particulièrement élevées et deux alertes canicules ont été lancées par les services de Météo Algérie depuis le début du mois de juin. Les conditions météorologiques sont favorables au déclenchement d’incendies qui se sont multipliés au cours des derniers jours. Des incendies qui ont détruit pas moins de 270 hectares de couvert végétal depuis le début du mois. 

Le Directeur général des forêts, Djamel Touahria a indiqué hier que pas moins de 57 incendies ont été enregistrés à travers plusieurs wilayas du pays, en ce mois de juin, lesquels ont ravagé 270 hectares de couvert végétal. Les incendies les plus importants ont été enregistrés dans la wilaya de Skikda, précise-t-il. 

Invité à s’exprimer sur les ondes de la Radio algérienne, le DGF a évoqué les incendies de l’année 2021, lesquels ont été particulièrement meurtriers. Il a ainsi précisé que ces incendies ont détruit pas mois de 100.101 hectares de couvert végétal, dont 72.000 hectares dévorés par les flammes durant la semaine du mois d’août 2021, où l’on a enregistré le plus grand nombre de décès. Il assure dans ce sens que des dispositions ont été prises pour éviter la réédition des évènements dramatiques de l’année dernière. « Nos services ont commencé à former et à sensibiliser la population sur la façon d’agir lors du déclenchement d’incendies en fournissant des instructions et des conseils, en se référant au plan approuvé pour assurer un été en toute sécurité basé principalement sur le nettoyage des routes et des sentiers et intensifier les patrouilles dans les forêts, en plus de mettre en place des centres de lutte contre les incendies dans les différents espaces forestiers qui enverront une alerte précoce en vue d’une première intervention des agents de la Protection civile », a expliqué le premier responsable de la Conservation des forêts.

En ce qui concerne les moyens d’intervention rapide mobilisés, M. Touahria a indiqué que plus de 4.000 suppléants et 3.000 saisonniers ont été recrutés, en sus de l’acquisition de 240 véhicules d’intervention rapide et de 15 camions citernes.

L’intervenant a, dans ce sens, salué le travail des équipes de la Protection civile et des agents spécialisés dans l’extinction des incendies, assurant que des dispositions ont été prises pour l’affrètement d’un avion bombardier d’eau.

Le même responsable a également évoqué le rôle des médias dans le processus de sensibilisation des citoyens à l’importance de préserver les richesses forestières.

Le DGF est également revenu sur la récente mesure prise par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural concernant la suspension de la production de charbon de bois pendant l’été. Il a ainsi rappelé les mesures préventives qui doivent être prises par les citoyens, surtout pendant l’été, notamment le fait d’éviter d’organiser des barbecuesdans les espaces forestiers. Dans un autre contexte, le même intervenant a évoqué l’incompatibilité des législations et cadres juridiques en vigueur pour la protection des richesses forestières datant de 1984 avec les évolutions actuelles, notamment en ce qui concerne l’aspect dissuasif de la protection du couvert végétal. Il a ainsi expliqué que le nouveau projet de loi réglementant le secteur des forêts est actuellement au niveau du Secrétariat général du Gouvernement. Et d’ajouter que le texte comprend de nouvelles dispositions très strictes des mesures dissuasives pour lutter contre toutes les formes d’atteintes aux forêts, notant qu’il comprenait également des facilités pour les investisseurs, notamment dans le domaine de l’apiculture, des loisirs et de la plantation de plantes aromatiques, en plus de la production de matériaux ligneux et non ligneux.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.