École normale supérieure pour les sourds-muets (ENSSM) : Lancement d’un concours national

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé, hier, l’ouverture d’un concours national en direction des candidats à la formation des enseignants du secondaire spécialisés pour la prise en charge des sourds-muets et ce dans la perspective de l’ouverture officielle de l’Ecole normale supérieure des enseignants pour sourds-muets lors de la prochaine rentrée universitaire 2022-2023. La sous-directrice chargée des écoles supérieures au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Nachida Abdallah, a expliqué hier que «la prochaine rentrée universitaire sera marquée par l’ouverture d’une école supérieure pour la formation des enseignantsspécialisés pour la prise en charge des sourds-muets à Alger, notant qu’«un concours sera ouvert en phase master portant sur la formation des enseignants pour le palier secondaire spécialisés en déficience auditive». 

Selon la même intervenante, l’ouverture de l’ENSSM intervient dans le cadre des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, sachant que le décret exécutif relatif à sa création a été promulgué le 25 décembre 2021. L’accès à cette école passe à travers la participation à un concours national sur diplôme pour les candidats titulaires d’une licence (Bac +3) ou d’un diplôme étranger reconnu équivalent.

La date de dépôt des dossiers de participation au concours est fixée du 5 au 19 août, a poursuivi la responsable, ajoutant que l’annonce des résultats de présélection aura lieu le 15 septembre prochain, tandis que les entretiens oraux sont prévus du 18 au 22 août avant le début des cours en fin septembre 2022. A la faveur de la formation des enseignants spécialisés, cette école permettra aux sourds-muets de suivre des études dans l’enseignement secondaire et de répondre aux besoins du ministère de l’Education nationale au profit de cette catégorie. Mme Nachida Abdallah a indiqué que la formation dans le cycle du Master se prolongera pour une période de deux ans au cours de laquelle les enseignants spécialisés apprennent les compétences relationnelles avec les sourds-muets, avec des formations dans le domaine de l’orthophonie. Les candidats diplômés des ENS doivent obtenir le diplôme de licence dans la spécialité dont les mathématiques, les sciences physiques, les sciences de la nature, les langues arabe, française et anglaise, l’histoire et la géographie, les sciences islamiques et la philosophie. Il sera question de l’adoption d’un programme spécialisé et de stages pratiques dans les hôpitaux, les écoles de l’enseignement primaire, moyen et secondaire qui accueillent des élèves ayant des troubles d’audition, ainsi que les établissements réservés à cette catégorie relevant du ministère de la Solidarité nationale.

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.