Niger : Une marche contre Barkhane interdite

Une marche prévue hier à Niamey contre la présence de soldats de la force Barkhane au Niger, a été interdite et ses organisateurs ont annoncé avoir décidé de lancer en lieu et place une pétition exigeant leur départ. Le mouvement M62 qui rassemble des organisations de la société civile et se décrit comme « pacifique » et engagé pour « la dignité et la souveraineté du peuple nigérien », indique dans un communiqué que, « respectueux » de la loi, il « prend acte de l’interdiction » de sa marche. Il annonce avoir dès lors décidé « de lancer une pétition en ligne contre la présence de Barkhane au Niger », dont le texte demande que le régime du président Mohamed Bazoum la « fasse partir de notre pays », ainsi que « toute autre force maléfique dont l’objectif est de déstabiliser et/ou piller les ressources de notre pays et du Sahel ». Poussée hors du Mali, la force française Barkhane – dont le dernier soldat a quitté ce pays lundi – restera néanmoins présente au Sahel, tout particulièrement au Niger, l’un des principaux alliés de la France dans cette région. 

R.N.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.