Relations algéro-russes : Sur la voie stratégique !

Le président Russe, Vladimir Poutine, a tenu à souligner hier la nature stratégique de la coopération avec l’Algérie, second partenaire commercial de la Russie en Afrique derrière l’Égypte et saluer l’approche « équilibrée » des questions posées sur la scène internationale.

La coopération algéro-russe se consolide et atteint un niveau stratégique. Le président russe, Vladimir Poutine, a d’ailleurs tenu à afficher hier la volonté de Moscou d’approfondir ce partenariat d’excellence. Lors d’une réception au cours de laquelle le président russe a reçu les lettres de créance des ambassadeurs de 19 pays dont 5 pays arabes, Vladimir Poutine a souligné que « l’Algérie est le deuxième partenaire commercial de la Russie en Afrique en termes de volume d’échanges ». En recevant les lettres de créances de l’ambassadeur d’Algérie à Moscou, SmaïlBenamara, le président russe a tenu à souligner l’ancrage historique du partenariat stratégique qui lie la Russie à l’Algérie. Il a ainsi rappelé qu’au mois de « mars dernier, nous avons célébré le soixantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques, et nous avons invité le président algérien Tebboune à effectuer une visite en Russie. » Il a ajouté que l’Algérie est le deuxième partenaire commercial de la Russie en Afrique en termes de volume des échanges, notant que la coopération commerciale et économique se développe activement comme dans plusieurs domaines, y compris les domaines militaro-technique et humanitaire. Poutine a aussi tenu à mettre en avant le rôle incontournable de l’Algérie sur la scène régionale et internationale en affirmant que « la Russie soutient l’approche équilibrée de l’Algérie dans les affaires régionales et internationales » et a affiché la volonté de la Russie de poursuivre « le travail commun pour promouvoir la stabilité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et dans la région du Sahara et du Sahel ».

Des propos qui confirment la solidité du partenariat algéro-russe, mais qui reflètent toute la pertinence de l’approche pragmatique et équilibrée de la diplomatie algérienne laquelle veille à préserver ses rapports et une coopération sereine avec l’ensemble de ses partenaires. Ce qui est d’autant plus vrai pour ce qui est des relations que l’Algérie entretient avec la Russie. Dans ce contexte, Moscou a multiplié les sorties pour réaffirmer la solidité de son partenariat avec Alger et sa volonté de porter la coopération à plus hauts niveaux, notamment en perspective de la prochaine visite du président de la République Abdelmadjid Tebboune en Russie. Il est utile de rappeler dans ce contexte que le nouvel ambassadeur de Russie en Algérie, Valerian Shuvaev, a récemment annoncé un accord préliminaire pour une visite du Président Tebboune en Russie d’ici à la fin de l’année. Une visite au cours de laquelle l’approfondissement du partenariat dans les domaines de l’énergie, des mines, de l’industrie et de la recherche scientifique sera au menu des discussions avait assuré le diplomate russe lequel n’a pas manqué de souligner la volonté de Moscou d’élargir la coopération du domaine militaire et technique avec divers domaine. Il a surtout affiché la pleine disposition de Moscou de soutenir les ambitions de l’Algérie de rejoindre le BRICS. Une volonté affichée par le président de la République Abdelmadjid Tebboune lors de la dernière réunion des BRICS au cours de laquelle il a été invité à prononcer un discours.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.