Déclaration de politique générale du Gouvernement : L’ANP renforce les capacités du système national de défense

Le rôle de l’Armée nationale populaire, dans le soutien du développement économique national, en sus de ses missions de défense, a été mis en lumière par la Déclaration de politique générale du Gouvernement qui sera présenté la semaine prochaine au Parlement

Le document souligne que «l’Armée nationale populaire s’attèle à réunir toutes les conditions pour le développement et le renforcement des capacités du système national de défense», ajoutant que «l’ANP s’attèle, sans cesse, à déployer tous les moyens humains et matériels et à réunir toutes les conditions pour le développement et le renforcement des capacités du système national de défense». Cette politique, ajoute le document, entre dans le «cadre de ses nobles missions constitutionnelles s’inscrivant dans le contexte géopolitique régional et international». Le document souligne « le haut commandement de l’ANP n’a ménagé aucun effort pour remplir ses obligations dans le domaine de la sécurité et de la défense nationales, notamment en matière de sécurisation des frontières et de préservation de l’intégrité territoriale, par la consolidation des dispositifs de surveillance et de protection déployés tout au long des frontières terrestres et des espaces maritimes et aériens de souveraineté». Et d’ajouter que «l’ANP poursuit la mise en œuvre du programme tracé par le haut commandement en matière de disponibilité opérationnelle», notant que «les résultats probants des exercices tactiques effectués durant l’année de préparation au combat 2021/2022, témoignent du niveau élevé atteint par nos forces armées en matière de maîtrise des technologies modernes et des systèmes d’armes complexes». Abordant le chapitre lié à la lutte contre le terrorisme et les différents types de crimes organisés, l’ANP a, selon le même document, «intensifié la pression exercée sur les résidus du terrorisme, en multipliant des opérations offensives dynamiques, ce qui a fait perdre, à ces criminels, toute initiative ou liberté de mouvement». L’ANP s’est attelée aussi à «lutter contre le crime organise transfrontalier, très précisément la contrebande et le trafic de drogue, l’immigration clandestine et la traite des personnes, en plus de la protection des zones sensibles et sites névralgiques, lesquels constituent également une «préoccupation majeure» de l’ANP qui maintient, avec le soutien indéfectible du Gouvernement et en étroite collaboration avec les services de sécurité, «une lutte sans relâche contre ces phénomènes criminels». L’Armée nationale populaire a également ouvert le front liés à la lutte contre la cybercriminalité et développement de la cyber-défense», et investi dans la formation et le renforcement de ses capacités en matière de cyber-défense et de lutte contre toutes formes de crime électronique, en mettant en place de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information. Cette instance œuvre, de concert avec les institutions de l’Etat spécialisées en la matière, à l’élaboration d’une stratégie nationale efficace de sécurisation des systèmes d’information. La Déclaration de politique générale du gouvernement souligne que «dans le but d’assurer l’égalité des chances aux jeunes algériens souhaitant faire carrière dans ses rangs, l’ANP a amélioré les performances de son système de recrutement par l’élargissement de l’accès à son site web de préinscription au profit des catégories des sous-officiers et hommes du rang». «À cela s’ajoute à cela la poursuite des actions, permettant à la femme algérienne d’occuper un rôle pivot dans le processus de développement des capacités de nos Forces armées», indique la même source.  «Dans le cadre de sa vision orientée vers le futur, qui consacre et incarne la cohésion nationale entre le peuple et son armée et dans un souci de garantir plus de disponibilité et plus de professionnalisme de la composante humaine, l’ANP a initié un projet de loi relative à la réserve militaire, qui a été adopté par le Parlement et qui reflète clairement la volonté forte du haut commandement de protéger les intérêts supérieurs de la nation», souligne le document. Par ailleurs, l’ANP, met en exergue le document, n’a «ménagé aucun effort en matière de coopération bilatérale et multilatérale en densifiant des actions de coopération militaire, notamment avec les pays du sahel autour des questions de la lutte antiterroriste, de la lutte contre la subversion et le crime organisé transfrontalier ainsi qu’avec les différentes organisations gouvernementales internationales et régionales». Et de poursuivre que «l’ANP «contribue aux opérations d’acheminement des aides humanitaires au profit de pays frères et amis, particulièrement ceux du voisinage». A cela s’ajoute le «développement de l’industrie militaire, par le soutien du tissu économique à travers des partenariats diversifiés et la création de nouveaux établissements tels que «l’Etablissement de fabrication des systèmes énergétiques» et le «Centre de démilitarisation des munitions». Sur le plan économique, l’ANP, souligne le document, «œuvre pour le développement de l’économie nationale dans une optique de complémentarité, en mettant en place une plateforme industrielle mécanique basée sur le développement de la sous-traitance et la contribution à l’intégration de la production nationale, en fabriquant les pièces de rechange aussi bien pour l’ANP qu’au profit des entreprises économiques, publiques et privées». «Il s’agit également du «désenclavement des zones d’ombre, par la concrétisation des opérations confiées à l’ANP et la prise en charge sanitaire des citoyens des zones enclavées tout en assistant, chaque fois que nécessaire, le secteur de la santé publique», a-t-on fait savoir, soulignant que «l’ANP est pleinement engagée» dans la concrétisation des opérations de sauvetage et d’assistance des populations lors de catastrophes naturelles et de perturbations climatiques». Selon la Déclaration en question, «l’ANP ne ménage aucun effort en matière de consolidation des fondements de l’Algérie nouvelle, par l’appui de l’ANP aux forces vives du pays qui vouent, pour la nation, une loyauté forte et des sentiments nobles, et leur accompagnement dans l’optique de consolider l’unité nationale et raffermir le front interne».

Déposée en fin de semaine passée dans le bureau de l’Assemblée  Populaire nationale, la Déclaration de la politique générale du Gouvernement, qui comprend 64 pages, sera présentée le 3 octobre par le Premier Ministre, Aïmene Abderrahmane.  Le document, scindé en plusieurs chapitres, aborde, tous les secteurs névralgiques.

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *