Selon Mohamed Abdelhafid Henni : La production agricole a augmenté de 31%

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni a indiqué samedi lors du premier jours de la rencontre Gouvernement-walis, que le taux de croissance de la production agricole pour cette saison a atteint 31%», précisant que «le secteur contribue aujourd’hui avec plus de 14,7% du Produit intérieur brut (PIB) et emploie le quart de la main d’œuvre active , soit 2,7 millions de personnes, avec un taux de couverture des besoins nationaux de la production nationale de 75%». Détaillant la stratégie adoptée par son département le ministre a indiqué que «le secteur a pour objectifs, le développement des filières stratégiques». Il s’agit, ajoute le ministre, «des céréales et des légumes, en plus d’augmenter les niveaux de subvention de l’Etat, d’assurer les moyens d’exportation, de simplifier l’accès au foncier agricole à travers les cadres réglementaires et de développer les nouveaux périmètres, a-t-il ajouté. Sur un autre registre, le ministre a fait état du  bilan relatif aux programmes de raccordement des périmètres agricoles au réseau électrique, soulignant que «le programme avait touché 9.500 exploitations sur une longueur de 6100 km avec une enveloppe financière de 17 milliards de DA » l a ajouté que «30.000 exploitations ont été raccordées au réseau électrique à travers le pays depuis 2020». Dans le chapitre lié aux mesures prises au bénéfice des agriculteurs, investisseurs et éleveurs, le ministre a fait état de «l’augmentation du prix d’achat des céréales locales», précisant que «cette mesure a permis d’augmenter la production céréalière de 48% au cours de la saison 2022».

Pour rappel le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a fixé les nouveaux objectifs du secteur assurant que « nous devons, dès la prochaine saison agricole 2022/2023, réduire considérablement les quantités de céréales importées». Le Président Tebboune a expliqué que «l’Algérie disposait de tous les moyens et outils permettant la production annuelle de 9 millions de tonnes de céréales,  soulignant que «cette quantité est équivalente à la consommation». Il a ajouté que «le dossier relatif à l’augmentation de la production des céréales allait être examiné en Conseil des ministres». D’ailleurs, il a annoncé «la tenue de rencontres régionales avec les wilayas réputées pour leur production céréalière, à l’image de Sétif, Guelma, Constantine, Tiaret, Oum el Bouaghi et Sidi Bel Abbes». Abordant le secteur de l’élevage et de la production de viande, il a également déploré le fait que «l’Algérie continue d’importer de la viande rouge, malgré ses capacités ». Il a, en sens, insisté sur l’impératif de «procéder à un recensement minutieux et exhaustif du cheptel de notre pays, compte tenu de la non concordance des chiffres fournis par les ministres qui se sont succédés à la tête du secteur de l’agriculture», concluant que «l’agriculture, secteur stratégique, doit se moderniser, une modernisation qui doit toucher les techniques et les mentalités aussi».

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *