Construction navale : Convention entre les départements de l’Industrie et de la Pêche

Le ministère de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, et le ministre de la Pêche, Sofiane Hicham Salaouatchi, ont présidé hier la cérémonie de signature de deux accords de coopération entre les deux secteurs. Un communiqué du ministère précise que «les deux accords visent à accompagner le programme de modernisation et à valoriser les moyens de production de la pêche maritime et des produits de la pêche à travers la production nationale». Le premier accord porte sur le développement de l’industrie et la réparation des navires de pêche, la réglementation de l’activité de construction et de réparation des navires de pêche pour soutenir l’aquaculture, la fabrication des moteurs de propulsion et de leurs accessoires, des équipements de pêche maritime et des dispositifs de navigation, le développement d’un environnement de sous-traitance dans le domaine de la construction et de la réparation des navires de pêche et de la production de pièces de rechange, l’encouragement de l’industrie manufacturière et la valorisation des produits de la pêche ainsi que le renforcement de la coopération dans le domaine de la recherche scientifique et du développement technologique. Le second accord entre le groupe public de mécanique  «AGM» et la Chambre algérienne de pêche et d’aquaculture vise principalement à accompagner les professionnels du secteur de la pêche maritime et à moderniser et à renforcer les moyens de production par le développement de l’industrie de la construction, de la réparation et de l’entretien des navires de pêche, la fabrication de pièces de rechange et de moteurs à propulsion et accessoires pour les navires de pêche maritimes et les navires de soutien pour l’aquaculture, contribution à la mise à niveau des ateliers de construction et de réparation navale, fabrication d’amarres et équipements de halage hors de l’eau pour les navires de pêche maritime et le développement de l’industrie aquacole, notamment les cages flottantes. Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a indiqué que «l’industrie de la construction navale est l’un des défis actuels de l’industrie nationale, compte tenu de la qualité des ressources en eau locales et de la demande croissante pour les produits du secteur de la pêche maritime ». Il a souligné que «les institutions publiques et privées s’efforcent d’être un modèle d’institutions performantes qui peuvent être une nouvelle source de soutien à l’économie nationale grâce aux services qu’elles fournissent pour la fabrication et l’entretien de divers types de navires». Le ministre a reconnu les limites des produits des entreprises locales en termes de diversité et de densité, et que l’industrie de la construction navale n’est pas facile. A ce propos, il a salué le rôle des entreprises publiques et privées qui œuvrent à être un modèle d’entreprises réussies capables de devenir un nouveau levier de l’économie nationale grâce à leurs services de fabrication et de maintenance des différents types des bateaux ».Le ministre a évoqué le programme du ministère en termes de développement de fabrication des bateaux en Algérie, annonçant la finalisation de l’élaboration de première version du texte réglementaire élaborée par son secteur régissant cette activité en vue d’attirer et encourager les investisseurs dans le domaine de fabrication des bateaux, tous types, volumes et usages confondus, estimant que la fabrication des bateaux « constitue actuellement un défi pour l’industrie nationale au regard de la qualité des ressources hydrauliques nationales et la demande croissantes sur les produits de la pêche ».En vue d’augmenter la production des usines sidérurgiques, satisfaire la demande des opérateurs et renforcer la fabrication des bateaux, M. Zeghdar a mis l’accent sur la nécessité de doubler d’efforts pour augmenter la production des usines sidérurgiques maritimes.Le ministère a finalisé l’élaboration de la première mouture du texte réglementaire qui encadrera cette activité en tant que catalyseur pour attirer les investisseurs dans le domaine de fabrication de tous types de navires, a fait savoir le ministre. Le développement et la valorisation du réseau de sous-traitance en Algérie constituent un axe principal pour relancer et promouvoir cette filière et fabriquer des navires intégrés conformément aux normes internationales, a affirmé le ministre.

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *