Verts d’Europe : Slimani retrouve la forme

L’attaquant algérien retrouve la forme et permet à son club de limiter les pertes en assurant le nul face à l’AJ Auxerre hier en Ligue 1 française.

Islam Slimani avait promis qu’il allait se ressaisir et il l’a fait. Hier l’international algérien a inscrit son premier but avec le stade brestois et sauve ce dernier de la défaite hier face à l’AJ Auxerre pour le compte de la 9ème journée de la Ligue 1 française. C’est Islam Slimani qui a ouvert la marque pour son club à la 64e minute du match. Un but qui aurait pu signifier la victoire pour le SB29 si ce n’est une erreur des Brestois en fin de match qui a permis à Auxerre d’égaliser sur un penalty.

Notons que l’attaquant international algérien a accordé une interview au journal breton « le Télégramme » avant le match où il a évoqué son arrivée au club, son adaptation mais aussi le départ récent de Youcef Belaïli.

« Certes, je vis un nouveau mode de vie en Bretagne, mais je dois m’adapter. Je me sens de mieux en mieux et j’espère maintenant que les résultats suivront. Même les conditions climatiques en Bretagne ne m’ont pas posé un problème… Le temps d’adaptation m’a servi à ça : découvrir mes coéquipiers, connaître leurs points forts, leur manière de jouer, de penser. Tout ça est important pour moi», indiquera le Fennec. Slimani qui jusqu’à hier n’avait pas marqué de but a évoqué la confiance de Michel Der Zakarian et avait affirmé qu’il travaille d’arrache pied afin de retrouver son efficacité et surtout être au niveau des attentes.« Mon rôle est de marquer et de faire marquer pour que l’équipe obtienne des résultats. Alors, oui, je suis déçu de mes performances pour l’instant, mais je travaille pour faire mieux…Si j’ai été recruté par le Stade Brestois, c’est pour aider et apporter quelque chose. Je suis qu’on attend beaucoup de moi. En Algérie ou ici à Brest, tout le monde veut qu’on gagne », a-t-il indiqué. Et c’est ce qu’il semble avoir concrétisé hier.

Islam Slimani est également revenu sur le récent départ du Stade Brestois de son coéquipier algérien Youcef Belaïli.  « Je ne veux pas trop m’exprimer sur le sujet, c’est un peu compliqué pour moi », a d’abord expliqué l’attaquant brestois, avant d‘ accepter d’en dire un peu plus. « Sa présence ici, ainsi que celle d’Haris (Belkebla), a énormément joué dans ma décision de venir. Je ne pensais pas qu’il partirait aussi tôt après mon arrivée mais on connaît tous le football, on ne peut pas prévoir ».

R.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *