Développement des cultures stratégiques en milieu saharien : Les agriculteurs soulèvent leurs préoccupations

Le Secrétaire général de l’union nationale des paysans algériens, Abdelatif Dilmi, a appelé à «l’intensification des efforts de mise à niveau des cultures stratégiques dans les zones sahariennes pour assurer la sécurité alimentaire». Lors du regroupement régional de l’UNPA dans les wilayas du Sud-est du pays tenu samedi à Biskra, il a souligné que «la réalisation de l’autosuffisance alimentaire est la responsabilité de tous». Le SG de l’UNPA a également a appelé avec insistance à l’amélioration des conditions des agriculteurs et pour des facilitations. Dilmi a indiqué que «permettre à l’agriculteur, en particulier dans le Sud et aux régions sahariennes d’exploiter les capacités productives, notamment celle des terres fertiles, nécessite la contribution effective de tous les organismes publics, les dispositifs de soutien financier et technique ainsi que les cadres et ingénieurs », soulignant «la nécessité de prendre de nombreuses mesures afin de répondre aux préoccupations urgentes des paysans ». Il s’agit, selon Dilmi, de mettre en place les conditions idoines au développement de l’activité agricole comme «le raccordement aux réseaux d’électricité, la réalisation des routes, l’octroi du permis d’exploration de l’eau aux agriculteurs, la révision des prix des engrais», rappelant que «de nombreuses préoccupations ont été soulevées aux autorités centrales, à savoir la garantie de la couverture sociale et l’amélioration des conditions de l’exercice de l’activité agricole, notamment celles liées à la mécanisation et au manque de financement». Le même intervenant a également appelé «tous les acteurs du secteur agricole à se mobiliser autour de l’effort national pour renforcer l’autosuffisance et augmenter les capacités de production en déployant davantage d’efforts, en plus du travail de la tutelle pour stimuler et promouvoir l’investissement agricole dans les régions du Sud du pays». Pour leur part, les représentants des bureaux de wilayas du Sud-est du pays, affiliés à l’Union nationale des paysans algériens ont fait état de leurs préoccupations, en soulignant que «la promotion des cultures stratégiques dans les zones sahariennes passe par la prise en charge des difficultés que rencontrent les agriculteurs». Le secrétaire général de wilaya de l’UNPA, Moussa Makhlouf Slimani, a indiqué que «la concrétisation de la sécurité alimentaire dans le pays et fournir des produits agricoles en quantités suffisantes et de manière permanente nécessite la création d’un climat propice aux investissements et de mettre fin à la réticence à pratiquer l’activité agricole, en particulier dans les zones saharienne». Il a indiqué que «les agriculteurs rencontrent des difficultés liées à la régularisation du foncier agricole, à la dotation en énergie électrique et à l’accompagnement dans la fourniture de semences et engrais adaptés à chaque région». Le représentant du bureau de wilaya de l’UNPA d’El-Mghair, Abdelkahar Tabli, a souligné que «les cultures dans les zones sahariennes sont plus vulnérables aux ravageurs, car des pertes sont enregistrées dans ce contexte chaque année en raison des températures élevées, ce qui nécessite l’inclusion de ces risques dans les contrats d’assurance et l’assurance des agriculteurs pour les encourager à poursuivre la production ». Il a, par ailleurs, appelé à «motiver les agriculteurs à installer des petites unités de production d’énergie renouvelable pour la consommation individuelle, et à développer les investissements dans ces zones isolées». Le secrétaire de wilaya de l’UNPA à Illizi, Hamad Eddine Aksour, a, de son côté mis en exergue «les expériences réussies des agriculteurs des wilayas du Sud en général et à Illizi en particulier dans la production des céréales et de légumes, notant que ces filières ont besoin d’être valorisées et soutenues pour atteindre l’autosuffisance locale à travers un programme qui lève les obstacles actuellement enregistrés en matière d’irrigation et de réalisation des routes».

Il est utile de noter que les travaux de la rencontre ont été axés sur les  préparatifs de la campagne labours-semailles de la saison agricole 2022-2023 à Biskra, laquelle a coïncidé avec la célébration de la Journée nationale de la vulgarisation agricole

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *