Diplomatie : Les priorités de l’Algérie réaffirmées

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a mis à profit son passage, hier, à l’Assemblée populaire nationale (APN), pour détailler les priorités de la diplomatie algérienne pour les années à venir. M. Benabderrahmane a d’emblée souligné que notre pays « axera son intervention sur la défense des intérêts de la Nation, la contribution à la sécurité et à la stabilité régionales ». Lors de son long discours donné à l’occasion de la présentation de la Déclaration de politique générale du Gouvernement, il a particulièrement insisté sur « le renforcement des liens de l’Algérie avec l’Afrique et le monde arabe, le développement du partenariat et le renforcement de la paix dans le monde ». « Sur instruction du président de la République, les efforts du Gouvernement ont été orientés, durant cette période, sur le renforcement des liens avec l’Afrique et le monde arabe, en contribuant à la mise en œuvre des initiatives africaines, à l’instar de l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) et des projets d’infrastructure africains à l’image de la route transsaharienne », a détaillé M. Benabderrahmane.

L’Algérie, a-t-il indiqué, a redoublé « d’efforts pour apporter sa contribution à la stabilité et à la sécurité dans la région à laquelle elle appartient et dont les pays sont liés à elle par des liens historiques, politiques et humains, forts et multiples », ajoutant que l’Algérie œuvre également à renforcer sa coopération économique avec nombre de pays africains, arabes et européens amis. Le Premier ministre a mis l’accent également sur «le redéploiement de la diplomatie économique au service de notre développement, la modernisation de l’outil diplomatique (…) et l’élaboration d’une nouvelle stratégie en direction de notre communauté nationale à l’étranger». 

Etablissant le bilan de l’action de l’action diplomatique du pays durant ces 3 dernières années, M. Benabderrahmane a mis particulièrement en exergue « le retour fort de la diplomatie algérienne et le rôle pivot et pionnier que joue l’Algérie dans la région, ainsi que l’intérêt accordé par les différents pays aux positions de l’Algérie vis-à-vis de nombre de questions régionales et internationales ». Pour lui, cela « dénote l’efficacité de la démarche du Gouvernement visant à mettre en œuvre les engagements du président de la République, tout particulièrement sa volonté d’actualiser les objectifs et les missions de la diplomatie algérienne, par l’ancrage des valeurs et principes qui la sous-tendent, à la lumière des facteurs structurels et conjoncturels qui en définissent la trajectoire ».

S’agissant du prochain sommet de la Ligue des Etats arabes dont les travaux doivent se tenir le 1er et 2 novembre prochain à Alger, le Premier ministre a affirmé que « l’Algérie qui œuvre à la refondation de l’action arabe commune a réuni les conditions optimales pour assurer le succès de cet important rendez-vous ». A ce propos, M. Benabderrahmane a précisé que le Sommet arabe d’Alger « devrait consolider les valeurs communes et la solidarité arabe, consacrer le caractère central de la cause palestinienne et mettre à jour l’initiative arabe de paix de 2002 ». 

Khider Larbi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *