Coopération algéro-ougandaise : Le Forum d’investissement économique africain au menu des entretiens

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a reçu, hier à Alger, le ministre d’Etat ougandais aux affaires étrangères en charge de la coopération régionale, M. John Mulimba qui effectue une visite de travail en Algérie.Au sortir de l’audience qui s’est déroulée au siège de la Présidence de la République, M. Mulimba a déclaré à la presse que sa rencontre avec le Président Tebboune était « fructueuse et a permis d’évoquer les relations entre les deux pays ainsi que les consultations concernant les questions politiques et diplomatiques et le développement de l’économie dans le continent africain ». »La Commission mixte bilatérale se penchera sur le dossier du développement de l’économie africaine en prévision du Forum d’investissement économique africain qui devrait se tenir en novembre à Alger », a relevé le ministre ougandais.Le ministre d’Etat ougandais aux Affaires étrangères a affirmé que ce Forum représente « une opportunité pour établir un partenariat économique et diplomatique entre les pays africains et poursuivre le combat de l’Afrique qui réalise progressivement son indépendance économique après de longues années de colonialisme », soulignant que cela constitue « une incitation pour aller de l’avant vers le changement face aux défis économiques et commerciaux ».

Notons que le ministre d’Etat ougandais chargé de la coopération régionale a eu des entretiens la veille avec le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra. »Les discussions ont permis de réaffirmer la volonté que partagent le Président Abdelmadjid Tebboune et le Président d’Ouganda, Yoweri Museveni, d’œuvrer au renforcement des liens historiques de fraternité et de coopération unissant l’Algérie et l’Ouganda dans le prolongement de leur lutte commune pour l’indépendance et de leur engagement panafricaniste au service des causes de l’Afrique et des pays en développement », a indiqué un communiqué du MAE.Ainsi et en prévision des prochaines échéances bilatérales, le ministre Lamamra, relève le document, « a examiné avec son interlocuteur les perspectives de consolidation du dialogue politique et de promotion du partenariat économique entre les deux pays de façon à tirer le meilleur parti des potentialités et des complémentarités de leurs économies ».En outre, poursuit le texte, « l’entretien a été l’occasion d’aborder la situation générale prévalant en Afrique et d’échanger sur les défis, classiques et nouveaux, qui entravent la réalisation des objectifs du continent en matière de paix, de sécurité et de développement ».Le communiqué note, à ce titre, que « l’Algérie et l’Ouganda, dont l’attachement aux principes du non-alignement est constant, ont réaffirmé la nécessité de promouvoir davantage l’action africaine commune dans le cadre de l’Union africaine en vue de prémunir les pays africains des tensions actuelles dans les relations internationales et du climat de polarisation qui en résulte ».

R.N.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *