Déclaration de politique générale du Gouvernement : Les députés plaident pour la modernisation du système financier

Le débat autour de la Déclaration de politique générale du Gouvernement s’est poursuivi hier en plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) durant laquelle les députés ont appelé à l’ouverture de filiales bancaires à l’étranger et à la modernisation du système financier en introduisant la numérisation dans tous les domaines.Lors de cette plénière qui a vu la présence du Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane et nombre de ministres, les députés ont insisté sur la modernisation du système financier et bancaire ainsi que l’ouverture de nouvelles filiales bancaires en Europe et en Afrique pour favoriser le mouvement des capitaux, encourager les transactions commerciales et booster l’investissement.Ils ont mis l’accent sur la numérisation des différents secteurs, notamment ceux économiques, eu égard à l’impact positif de ce volet sur l’économie nationale, notamment l’éradication de la bureaucratie qui entrave toujours la réalisation de plusieurs projets.Dans ce cadre, le député Saddik Bakhouche (FLN) a plaidé pour la numérisation du secteur des impôts et la modernisation du système financier, appelant à l’ouverture de banques à l’étranger en vue d’encourager l’investissement et faciliter les transferts financiers.Il a également relevé l’importance de renforcer le rôle de la bourse d’Algérie afin d’attirer les entreprises et promouvoir le mouvement de capitaux.

De son côté, le député Mohamed Ouakli (Mouvement El-Bina), a relevé la nécessité d’ouvrir des succursales bancaires à l’étranger pour faciliter les différentes opérations de transfert de fonds afin d’encourager l’investissement, plaidant pour l’accélération de la réalisation de la route transsaharienne pour désenclaver la région et promouvoir les échanges commerciaux.Par ailleurs, le député Mohamed Senouci (MSP) a insisté sur l’impératif d’effectuer des réformes économiques profondes, notamment en ce qui concerne le secteur financier, outre la réforme du secteur administratif et la modernisation des systèmes budgétaires.Pour sa part, le député Abdelkrim Bouanani (Indépendants) a souligné l’importance d’accompagner la nouvelle loi sur l’investissement à travers la réforme de l’environnement de l’investissement local et la révision des projets ouverts dans les différents domaines, à l’instar des travaux publics et de l’habitat.Le député Ali Djelouli (FLN) a salué, lui, la décision relative à la révision des salaires et la création de l’allocation chômage, outre la poursuite des aides sociales.

Houcine Habchi de la même formation politique a proposé la poursuite de l’opération de régularisation des bénéficiaires de contrats de pré-emplois et la révision de l’allocation versée aux femmes divorcées et aux veuves.Le député Kamel Korichi des Indépendants a insisté sur l’impératif d’ouvrir des enquêtes sur ce qui l’a qualifié de « pénuries provoquées » touchant certains produits alimentaires de large consommation.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *