Éditorial de la Revue « El Djeich » : « L’Algérie a renoué avec son statut d’État pivot par excellence »

La revue « El Djeich » a mis en avant, dans sa dernière livraison, les chantiers lancés depuis l’investiture d’Abdelmadjid Tebboune. L’Éditorial de la publication éditée par le ministre de la Défense nationale a ainsi affiché un soutien à l’action du président de la République, ministre de la Défense nationale et chef suprême des forces armées, dans un front uni qui doit permettre « de concrétiser les objectifs fixés, (…) de surmonter tous les obstacles et de relever les défis ». C’est ainsi que l’éditorialiste qui a mis en avant les chantiers de réformes sur les plans politique, économique et social a soutenu qu’ « il ne fait aucun doute que la voie judicieuse empruntée par l’Algérie d’aujourd’hui, la mobilisation du peuple autour de ses hauts dirigeants et de sa vaillante armée, la contribution de tous, chacun dans son domaine, grâce au génie créatif de ses jeunes qui réalisent succès après succès dans différents domaines ».

La revue met également en avant le « retour en force de la diplomatie algérienne » sur la scène internationale, assurant que l’Algérie pourra, ainsi, « peser de tout son poids pour réussir à unifier les rangs arabes lors du Sommet arabe que l’Algérie accueillera les 1er et 2 novembre 2022 ». « Parallèlement à l’action inlassable sur la scène interne, la diplomatie algérienne a renoué avec son statut, après avoir longtemps été absente, et la parole de notre pays est de nouveau écoutée dans les foras internationaux, dans un contexte régional et international caractérisé par l’instabilité et des mutations accélérées », fait-elle-remarquer. Elle rappelle, à ce titre, que « l’activité intense déployée par la diplomatie algérienne, en particulier dans le domaine de l’établissement de la sécurité et de la stabilité dans le continent africain et dans son proche environnement, a été largement saluée par la communauté internationale ». « De fait, ce retour en force de la diplomatie algérienne et son savoir-faire reconnu lui permettront de peser de tout son poids pour réussir à unifier les rangs arabes lors du Sommet arabe que l’Algérie accueillera les 1er et 2 novembre 2022 », soutient encore « El Djeich ». 

La revue du MDN affirme, dans  ce contexte, que « ces efforts vont de pair avec ceux déployés avec sincérité par l’ANP et qui reflètent la ferme aspiration de son Haut commandement d’œuvrer à l’amélioration de ses performances et à l’accroissement de ses capacités opérationnelles, tout en poursuivant l’amélioration de son système de formation pour être au diapason des armées modernes ».

L’éditorialiste rappelle ainsi les propos du chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le Général d’Armée Saïd Chanegriha qui souligne que « le contexte international actuel est impitoyable pour les faibles, et le statut régional et international de notre pays en tant qu’Etat pivot par excellence, sa position stratégique vitale ainsi que la conjoncture difficile que traverse notre environnement régional, sont autant de facteurs qui exigent de nous, plus que jamais, la poursuite du travail inlassable d’édification d’une armée moderne et professionnelle, dotée de hautes compétences, d’une détermination inébranlable et d’une doctrine militaire claire, inspirée de nos valeurs et de nos constantes nationales séculaires, une armée adaptée aux évolutions actuelles sur les plans régional et international ».

Hocine Fadheli

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *