El Tarf : Le P/APC de Besbes sur la sellette

Plusieurs élus ont décidé de briser le silence et dénoncer des« dépassements » dans la gestion locale.

Selon des élus de l’APC de Besbes dans la wilaya d’El Tarf, 11 membres de l’assemblée locale ont introduit une plainte auprès des services du procureur de la République près le tribunal de Dréan (El Tarf).  Les 11 élus ont demandé  l’ouverture d’une enquête des pratiques « illégales », disent-ils, et accusent le P/APC de la commune de « faux et usage de faux, ainsi que faux en écriture dans des documents officiels », a précisé notre source. Selon les plaignants, le P/APC aurait  préparé, nous dit-on, « une délibération intitulée Augmentation et diminution d’estimation pour l’année 2021 ». « Datée du 20 avril 2022 sous le n° 33/2022, la délibération a été approuvée par le chef de département le 30 mai 2022 sous le n° 50, le document est considéré comme un document officiel pour préparer le compte administratif de l’année 2021 sans passer par une séance officielle et publique à cet effet, et que le P/APCaurait  lui même signer au nom du reste des membres dans le registre du compte rendu officiel des délibérations à leur insu »,  ajouté la même source. Par ailleurs, les 11 membres de l’APC de Besbes ont accusé le maire de récompenser ceux qui l’ont soutenu aux élections, en les portant sur la liste des bénéficiaires de 40 logements ruraux.  Celle-ci nous dit-on qui est censée être destinée, selon la loi, aux habitants des zones rurales.  Cependant, la liste établie par le P/APC comprendrait« un grand nombre d’habitants de la commune de Besbes, au détriment  des populations des zones rurales ». Les membres de l’APC ont mis en garde le maire contre, nous dit-on, la prise de décision unilatérale  et de lier les questions d’ordre social à la politique. Or, le P/APC de Besbès aurait fait la sourde oreille et « a persisté en portant des célibataires et de  nouveaux demandeurs de logements, dont certains dossiers remontent à 2022, sur cette liste, alors que des dossiers ont été déposés en 2005 et les postulant attendent toujours ». Notre source explique aussi que les mêmes pratiques auraient émaillé la distribution des 30 logements ruraux. Notre source a fait état d’une  liste des transgressions de la loi, faisant objet de plainte. Il s’agit du dossier de la régularisation des constructions dans le cadre de la loi 15/08. Celle-ci vise à régulariser la situation des constructions ayant des infractions  enregistrées sur des PV officiels. « Le maire aurait  exhorté les contrevenants à fournir de nouveaux dossiers aux noms de leurs proches non cités dans les PV d’infractions, pour la régulation », nous dit-on. Selon notre source, les dépassements se comptent par dizaines, ciblant aussi bien les espaces verts attribués à des particuliers.  Ces derniers y ont implanté des projets. Pire ces derniers s’alimenteraient en électricité sur le réseau de l’éclairage public. « L’un d’entre ces propriétaires de projet s’est  directement alimenté en électricité à partir du compteur du stade municipal », nous dit-on. Au-delà, s’ajoute l’attribution de marchés sans  l’application  des procédures en vigueur dans le code des marchés, telles que la soumission (Annonce), l’ouverture des plis, l’évaluation et l’octroi, sans passer par le contrôleur financier…, explique notre source. Notre  interlocuteur n’a pas omis de souligner que le dépôt de plainte était le dernier recours pour les membres de l’APC qui, face à l’entêtement de  leur chef de file, ont décidé de rompre le silence en déposant une plainte auprès des instances de justice. Les membres signataires de la plainte, dirigés par le vice-président de l’APC chargé des affaires sociales, le vice-président chargé de la santé et de l’environnement, entre autres, cherchent par cette action à préserver l’argent public qui fait, selon eux, objet d’un gaspillage qui ne profite pas aux besoins des populations de la commune de Besbès, a déploré notre source.

Sofia Chahine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *