Proche-Orient : Le Liban et l’entité sioniste concluent un accord sur leur frontière maritime

Après d’intenses négociations sous l’égide des États-Unis, l’entité sioniste a annoncé hier avoir conclu un accord avec le Liban pour délimiter leur frontière maritime et lever des obstacles clés à l’exploitation de gisements gaziers en Méditerranée orientale. Les États-Unis mènent depuis deux ans une médiation entre les deux parties, officiellement en état de guerre, pour parvenir à cet accord. Les deux pays avaient signifié début octobre leur satisfaction à un projet d’accord du médiateur américain Amos Hochstein. Mais jeudi dernier, l’entité sioniste avait affirmé son refus à une série d’amendements libanais au projet d’accord ce qui avait douché les espoirs.Ces derniers jours, les négociations en coulisses se sont poursuivies et l’entité sioniste a indiqué hier avoir reçu une réponse favorable à ses préoccupations sur les demandes d’amendements libanais. À Beyrouth, la présidence libanaise a indiqué que la version finale de la proposition était «satisfaisante» pour le Liban. «Elle répond aux demandes du Liban et préserve son droit à ses richesses naturelles», a-t-elle ajouté, espérant que l’accord serait «annoncé au plus tôt».Cette annonce survient à 20 jours de la fin du mandat du président Michel Aoun, qui expire le 31 octobre. Selon des informations de presse et des responsables, le texte prévoit que le gisement offshore de Karish soit sous contrôle de l’entité sioniste et que les réserves de Cana, situées plus au nord-est, soient octroyées au Liban. Mais comme une partie de ce gisement dépasse la future ligne de démarcation, l’État hébreu toucherait une part des futurs revenus de l’exploitation gazière de Cana, d’après ces sources. Dans un contexte où l’Union européenne cherche à diversifier ses approvisionnements en gaz en raison de la guerre en Ukraine, l’entité sioniste mise sur le gisement de Karish, prêt à entrer en production, pour doper ses livraisons de gaz vers le Vieux continent.

K. L. et agences 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *