Sommet du G20 : Ce que la Chine et les Etats-Unis attendent l’un de l’autre

Les présidents américain et chinois Joe Biden et Xi Jinping se sont retrouvés hier pour leur première rencontre depuis l’élection du président américain, cherchant à renouer le dialogue malgré les tensions, particulièrement vives concernant le statut de Taïwan.

Les deux dirigeants se sont serrés la main dans un hôtel sur l’île indonésienne de Bali à la veille d’un sommet du G20, au début d’un entretien qui se tient sur fond de nombreux sujets de dissensions comprenant le refus chinois de condamner l’invasion russe de l’Ukraine, le commerce et la Corée du Nord.Ils se sont déclarés prêts au dialogue malgré leur rivalité au début d’un entretien très attendu, le président américain disant ainsi espérer éviter un «conflit» entre Pékin et Washington. En préambule à une rencontre sur l’île indonésienne de Bali, Joe Biden a dit vouloir «gérer les différences et éviter que la compétition se transforme en conflit», estimant que «rien ne remplace» un face-à-face, tandis que Xi Jinping s’est dit prêt à un dialogue «sincère» sur les questions stratégiques car les deux pays doivent «trouver la bonne direction».

La Chine a déclaré en outre espérer que l’entretien entre le président Xi Jinping et son homologue américain Joe Biden avant le sommet du G20 remette les relations bilatérales «sur la bonne voie». «Nous sommes déterminés à parvenir au respect mutuel, à la coexistence pacifique et la coopération gagnant-gagnant avec les États-Unis. Parallèlement, nous sauvegarderons fermement notre souveraineté, notre sécurité et nos intérêts de développement», a déclaré Mao Ning, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. «Nous espérons que les États-Unis se joindront à la Chine afin de gérer de façon appropriée nos divergences, promouvoir une coopération mutuellement bénéfique, éviter les malentendus et les erreurs de jugement et ramener les relations sino-américaines sur la bonne voie d’un développement sain et stable», a-t-elle souligné lors d’un point presse régulier. Xi Jinping est arrivé à Bali hier après-midi, pour ce qui constitue seulement son deuxième voyage à l’étranger depuis janvier 2020 au tout début de la pandémie de Covid-19, après une visite au Kazakhstan et en Ouzbékistan en septembre.

KhiderL.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *