CNAN Nord : Des navires cargo immobilisés dans les ports algériens

Le navire cargo « Constantine », appartenant à la compagnie nationale algérienne de navigation (CNAN Nord), est depuis plus d’une année au niveau du quai minéralier du port d’Annaba.Immobilisé depuis plusieurs mois,  le cargo semble présenter des problèmes mécaniques, ont rapporté certaines sources. D’autres sources par contre, imputent ce blocage au non paiement depuis des mois, des salaires de  l’équipage. Il faudrait rappeler que ce même cargo a connu une mésaventure au port d’Anvers en Belgique, qui a été bloqué, au mois de décembre 2019.  D’autres navires cargo seraient immobilisés au niveau des ports algériens nous dit-on. Selon les mêmes sources, d’autres navires, à l’image du  « TinZiren » et du« Kherrata », occupant les quaisdu port de Bejaia, et feraient l’objetde mises en demeure pour libérer les quais. Selon les mêmes sources, les travailleurs du secteur n’ont pas cessé de tirer la sonnette d’alarme, durant des années, pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur la crise aiguë que vit le transport maritime des marchandises. Les derniers appels de détresse lancés par les marins remontent au mois de mars 2022 lorsque le cargo « Sedrata » avait été immobilisé au port d’Anvers.  Le ministre des Transports de l’époque avait reconnu « la mauvaise gestion des sociétés et le manque de contrôle » qui, selon lui, constituent les principales causes à l’origine de l’immobilisation des navires marchands algériens dans certains ports européens en 2021. En cette période, le ministre avait décidé qu’aucun navire, non muni d’une autorisation de contrôle, ne serait autorisé de quitter les ports algériens tout en mettant en place un plan d’urgence pour relancer les sociétés commerciales propriétaires de ces navires pour les rendre conformes aux standards internationaux. Or, rien n’a changé. Pour certains observateurs, cela n’augure rien de bon pour les navires. Il y’a urgence et à l’État d’intervenir pour redorer le blason terni du secteur du transport maritime des marchandises. Nos sources ont  fait savoir qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé. Ils ont rappelé qu’en 2021 pas moins de 5 navires algériens avaient été bloqués  dans quatre pays européens, à savoir la France,  la Belgique, l’Espagne et l’Italie. Pourtant le développement du secteur du transport maritime des marchandises est une priorité pour le Gouvernement. Dans ce sens une feuille de route pour le développement de la flotte nationale de transport maritime de marchandises a été présenté, examinée en réunion du gouvernement.

Cette feuille de route est axée notamment sur le développement et renforcement de la flotte maritime pour la prise en charge du transport des marchandises par la fusion des filiales de la Compagnie nationale de navigation (CNAN) et par l’acquisition de nouveaux navires pour le transport national, sur l’accélération de l’ouverture de l’investissement dans le secteur du transport maritime et la facilitation des investissements privés et le traitement définitif des dossiers déposés pour l’ouverture de compagnies privées de transport maritime ainsi que sur la fabrication des conteneurs et la construction et réparation navales.

Sofia Chahine 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *