Sahara occidental occupé : Saïd Ayachi dénonce la poursuite des violations marocaines

Le président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), Saïd Ayachi, a dénoncé une nouvelle fois à Berlin le silence de la communauté internationale face à la poursuite de la répression et des violations marocaines des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés. »Depuis 47 ans maintenant, le Maroc occupe illégalement le territoire du Sahara occidental, et depuis 47 ans le Maroc réprime les Sahraouis chez eux », a déploré Saïd Ayachi dans son allocution lors des travaux de la 46e Conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO), ouverts vendredi soir dans la capitale allemande. »Le Maroc arrête, emprisonne et torture les Sahraouis chez eux. Le Maroc pille les richesses sahraouies. Tout cela sous le regard et le silence de la communauté internationale, sans aucun rappel à l’ordre, sans aucune condamnation, sans aucune sanction de l’occupant marocain », a-t-il encore dénoncé. »Le Maroc mène aujourd’hui une guerre atroce contre les Sahraouis au Sahara occidental », a encore relevé le président du CNASPS.Et d’enchaîner dans le même contexte: « Les Nations unies ont demandé au Front Polisario d’arrêter le combat militaire qu’il remportait indiscutablement sur le terrain. Les Sahraouis ont accepté de le faire contre l’engagement des Nations unies d’organiser un referendum d’autodétermination, auquel les Sahraouis ont, de toute façon, droit au regard du droit international et de la Charte des Nations unies en matière de décolonisation ».M. Ayachi a appelé à cette occasion l’ONU à remplir « sans délai, les engagements qu’elle a pris avec les Sahraouis en septembre 1991 », se demandant « jusqu’à quand les Sahraouis vont-ils attendre pour que l’ONU organise un referendum d’autodétermination auquel ils ont totalement droit? » et « jusqu’à quand devrions-nous assister impuissants aux violations quotidiennes et sauvages des droits de l’Homme dans les territoires occupés par le Maroc qui agit dans une totale impunité? ».

Rappelons que les travaux de la 46e Conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO), réseau international qui comprend des personnalités et des organisations de différents Etats de par le monde, et tend à exprimer la solidarité avec le peuple sahraoui, se sont ouverts vendredi à Berlin, sous le slogan: « L’autodétermination. Pour l’indépendance du Sahara occidental ».

A l’occasion, le Premier ministre de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Bouchraya Hammoudi Bayoun, a réitéré le droit du peuple sahraoui à la poursuite de la lutte armée, seul moyen pour mettre fin à l’occupation marocaine. Le Premier ministre sahraoui a souligné que « la situation actuelle au Sahara occidental et la position de certains pays influents ne mèneront qu’à davantage de tensions dans la région », dénonçant « les manœuvres répétées du Maroc et de ses alliés en vue de mettre en échec toute solution de nature à aboutir à la mise en œuvre de la légalité internationale ». »Tous les efforts de la communauté internationale tendant à trouver une solution pacifique et juste sont restés lettre morte », a-t-il affirmé, relevant que l’attitude de certains pays « était à l’origine du non-respect du droit international ».Concernant le rôle de l’Espagne, puissance administrante du territoire du point de vue juridique, M. Bouchraya Hammoudi Bayoun a indiqué que ce pays « n’a ménagé aucun effort pour soutenir l’occupation marocaine illégale du Sahara occidental, en ignorant les déclarations des députés du Parlement espagnol et les vastes campagnes de solidarité avec le peuple sahraoui, et en faisant fi du droit international ». »L’attachement du peuple sahraoui à la paix ne l’empêchera pas de recourir à tous les moyens légaux pour recouvrer sa souveraineté nationale », a soutenu le PM sahraoui.

R.N.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *