Souk Ahras : L’appel aux investisseurs

Bénéficiant de divers atouts, la wilaya de Souk Ahrasoffre d’énormesopportunités pour l’investissement.Avec une position importante, Souk Ahras recèle de richessesqui ne demandentqu’à êtreexploitées. Outre les secteurs de l’industrie,l’agriculture et le tourisme, la ville de Saint Augustin possède d’autres richesses susceptibles d’ en faire une destination attractiveà tous les égards. A cet effet, une journée d’étude et d’information a été organisée samedi, en présencedu représentant personnel du Premier ministre,Omar Rekache,directeur général de l’Agence algérienne pour la promotion de l’investissement et deDjohar Haddi, représentante du ministre de l’Industrie en sa qualité de directrice centrale chargée de la promotion de l’investissement ainsi qu’un grand nombre d’industriels et d’hommes d’affaires venus des différentes régions du pays. Le directeur général de l’Agence Nationale du Développement des Investissements (ANDI) nouvelle versionet Mme Haddi, ont encouragé les responsables locaux à mettre à profit les atouts dont ils disposent pour se placer dans le sillage de la relance économique espérée à l’échelle nationale.C’est ce qui permettra, ont-ils indiqué, de faire de la wilaya de Souk-Ahras un des pôles de croissance et de compétitivité. Prenant la parole, les deux hauts responsables ont tour à tour évoqué les opportunités d’investissement qui s’offrent aux porteurs de projets nationaux et étrangers. Les intervenants ont rappelé les mesures de facilitation et les conditions d’octroi du foncier qui permettent une réelle relance de l’investissement dans le cadre du code de l’investissement nouvellement adopté par les pouvoirs publics. ‘’ Nous tenons compte que les investisseurs ayantfait le déplacement pour assister à cette rencontre, se sont engagés à étudier les propositions qui leur ont été faites par la wilaya. De notre côté, nous allons retourner à Alger avec une valise pleine d’offres que nous allons mettre à la disposition des investisseurs sérieux’’, a promis, le Directeur général de l’Agence algérienne de la promotion de l’investissement s’est félicité de la détermination dont font montre les autorités locales pour sortir la région de sa condition actuelle. Pour sa part, Djohar Haddia s’est diteconvaincue que la nouvelle loi sur la promotion de l’investissement donne les meilleures chances à l’investissement dans un cadre attractif et surtout à Souk-Ahras qui dispose de zones d’activités entièrement équipées.« Les choses pourraient changer dans les années à venir », a soutenu l’intervenante. Il est à souligner que la wilaya de Souk Ahras enregistre un boom en matière de développement local. Les autorités locales de la wilaya s’attèlent àl’achèvement, entre autres programmes, lancés, celui de laprise en charge des zones d’ombre. Celles-ci dans l’amélioration de leurs conditions de vie à travers entre autres, le raccordement aux réseaux vitaux, AEP, gaz et l’électricitéet surtout le désenclavement, ont atteint un taux de plus les 80%. En matière de levées de contraintes pour les investisseurs, les pouvoirs de la wilaya de Souk Ahras multiplient la réception des investisseurs et les porteurs de projets.Ces derniers, confrontés aux contraintes administratives, foncières et autres sont pris en charge par la cellule d’écouteet d’accompagnement de la wilaya, présidée chaque semaine par le chef de l’exécutif local.Sur ce volet, il est utile de noter que la wilaya de Souk Ahras a toutes les opportunités pour devenir un pôle d’investissement par excellence. Elle dispose d’un importantréseau routier et ferroviaireet d’un foncier industriel de plus de 507 hectares avec trois zonesd’activités et deux zones industrielles, dont celle de M’Daourouch. Celle-ci s’étale sur 220 hectares et renferme 361 lots totalement viabilisésne demandant qu’à être exploités.

S. Chahine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *