Le coup de pied de trop de Samuel

Eto’o s’emporte, drible, tire et marque…contre son propre camp !

A mon avis, il aurait dû écouter les conseils de Abdou Semmar, le seul à l’avoir défendu contre la victime dans sa dernière vidéo. 

Mais bon, pas le temps d’aller sur Youtube, une fois la jambe « dégainée » et chargée, il fallait tirer, c’est un reflexe d’un footballeur professionnel. Et du coup, le coup est parti avant même de regarder et d’écouter Abdou lui prodiguer des conseils comme il le faisait pour Ould Kaddour et avant lui l’autre gonfleur de pneus. Et puis, excédé comme pas possible par le jeune youtubeur algérien, le président de la Fécafoot prend son élan, décale à gauche pour esquiver sa garde prétorienne, court, tire sans même regarder et assène à ce dernier un coup de pied à la poitrine le mettant à terre. Il est vite sifflé. Pour le malheur de l’ancienne gloire du football africain, la scène violente et peu élégante a été filmée et fait le buzz sur la toile. Il n’aurait jamais dû se frotter à un Algérien et à la place aurait dû faire taire le journaliste de « La Opinión-Los Angeles » par la faute de qui tous les malheurs de Samuel Eto’o fils sont arrivés. Vive le sport roi et vive la diplomatie de la FIFA !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *