Portail gouvernemental numérique : Un « étape charnière » dans la transition numérique

Le Premier ministre,Aïmene Benabderrahmane présidé hier la cérémonie de lancement du Portail gouvernemental numérique des services publics. Un lancement que le chef de l’Exécutif a qualifié d’« étape charnière dans la relance du processus de numérisation et de modernisation de l’administration publique et son rapprochement du citoyen ». Il a également rappelé que la démarche entre « dans le cadre de la stratégie nationale de transition numérique qui permettra à notre pays de réaliser et de renforcer la souveraineté numérique à la lumière des défis technologiques et des risques des cyber-attaques croissants, notamment que notre pays n’est pas à l’abri de ces risques ».Il a souligné, dans ce sens, que le Gouvernement avait consacré cet engagement dans son plan d’action au volet relatif à la modernisation de l’administration publique et le rapprochement de l’administration du citoyen, notamment à travers l’accès à des services publics de qualités accessibles à tous.A cette occasion, M. Benabderrahmane a affirmé que la stratégie de l’Algérie dans le domaine de la transition numérique « repose essentiellement sur le développement des infrastructures des télécommunications, et qui s’appuie sur une approche anticipative à travers le lancement d’investissements importants et de qualité, notamment en matière de raccordement au réseau international d’internet et l’augmentation des capacités en matière de raccordement au réseau internet fixe et mobile, tout en augmentant le débit ».Le portail gouvernemental renferme plus de 300 services publics numérisés relevant de 29 départements ministériels, offrant ainsi au citoyen l’opportunité d’accéder, en temps réel 24h/24 et 7/7, à l’ensemble des services publics numérisés assurés par les différentes administrations, et de consulter les informations relatives aux différentes mesures administratives, sans avoir à se déplacer, ajoute M. Benabderrahmane. »Une grande importance a été accordée à ce projet par les hautes autorités du pays, de par son rôle vital favorisant un accès unifié aux services numérisés, ce qui épargne au citoyen la contrainte de chercher des services publics numérisés et la perte de temps en consultant plusieurs sites officiels ou portails sectoriels vu leur multiplicité », a-t-il soutenu, soulignant que « la gouvernance électronique constitue aujourd’hui un facteur essentiel dans l’ancrage des principes de bonne gouvernance et des fondements de l’Etat de droit, à travers la simplification des mesures administratives et la garantie de services publics de qualité au citoyen ».A cette occasion, le Premier ministre a appelé les jeunes créateurs « à adhérer pleinement » au processus de numérisation, à travers la production de contenus numériques nationaux de qualité et l’utilisation à bon escient des technologies de l’information et de la communication ».

R.E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *