Question mémorielle : Tebboune réaffirme ses engagements

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a réaffirmé hier ses engagements en ce qui concerne le dossier de la mémoire et a rappelé que la commission mixte d’historiens algériens et françaisaura la charge de traiter le dossier en s’attelant « à faire ressortir la vérité ».

Dans un message adressé à la veille de la commémoration de l’anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960, le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a tenu à réitèrer son plein engagement à ce que la mémoire demeure parmi les plus importantes priorités. Il a rappelé dans ce sens, l’importance des manifestations du 11 décembre 1960 dans le combat du peuple algérien pour le recouvrement de sa souveraineté et indiqué que cet événement a « accéléré l’internationalisation de la question algérienne et son examen au sein de l’ONU, ces cris qui s’étaient élevés contre le colonisateur inique dans plusieurs villes du pays ayant eu un écho déterminant au double plan interne et externe, contribuant ainsi au renforcement des démarches diplomatiques et médiatiques du Gouvernement provisoire à l’époque, et augurant d’un triomphe imminent et indubitable ».

Soulignant l’importance de préserver la mémoire, le président de la République a indiqué dans son message que « le devoir national nous appelle, constamment, à sauvegarder notre histoire et à renforcer le front de défense de la mémoire nationale face à ceux qui prônent son maintien dans l’oubli ». Et de souligner l’importance de mener la lutte aujourd’hui pour faire valoir les droits du peuple algérien pour ce qui est de la question mémorielle. « (…) 

le discours imprégné d’expressions de patriotisme ne suffit pas, mais il importe de faire preuve de volonté et de courage pour arracher le droit du peuple algérien, imprescriptible et inaliénable qui ne peut faire l’objet de marchandage », écrit le Président Tebboune lequel rappelle dans ce contexte toute l’importance que revêt le travail de mémoire que les historiens auront à mener dans le  cadre de la commission mixte algéro-française prévue par la Déclaration d’Alger signé à l’occasion de la visite du président français Emmanuel Macron à Alger au mois d’août dernier. Ainsi, quelques jours après avoir reçu les cinq historiens qu’il a désignés pour siéger au sein de cette commission, le président de la République a indiqué hier que « le processus que nous empruntons, avec sincérité et fermeté, a nécessité la création d’un mécanisme dans le cadre de concertations politiques de haut niveaux, à savoir la mise en place d’une commission mixte d’historiens algériens et français à laquelle sera dévolu le traitement du dossier de l’histoire et de la mémoire, en s’attelant, de par sa spécialisation, à la recherche historique, l’examen approfondi et la rigueur dans son travail pour faire ressortir la vérité ».

Bilan d’étape

Le président de la République a également saisi l’occasion de la célébration de cette importante date historique pour faire un bilan de son actionquelques jours avant de boucler les trois ans de son mandat, tout en réaffirmant ses engagements politiques. Abdelmadjid Tebboune indique dans son message qu’au « moment où nous commémorons cet anniversaire historique, à la veille du 3ème anniversaire de l’élection présidentielle durant laquelle vous avez placé votre confiance en ma personne, je réitère mon plein engagement à ce que l’histoire et la mémoire demeurent parmi mes plus importantes priorités ». « L’Algérie nouvelle à laquelle nous aspirons tous, doit être celle qui fait de ses journées mémorables des lanternes qui éclairent la voie juste tracée et suivie par nos valeureux Chouhada et Moudjahidine. C’est la voie que nous avons empruntée avec des pas successifs vers l’édification des institutions, l’instauration d’un Etat de droit et de la loi, la réunion des conditions favorables à la relance économique et au développement social à travers des stratégies et des programmes en cours de mise en œuvre, avec rigueur, à travers le pays. Des programmes dont nous assurons un suivi permanent par fidélité à nos engagements devant le brave peuple algérien », a-t-il soutenu.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *