Message du président Tebboune lors du Colloque sur l’Imam Al Maghili : Une dimension africaine réaffirmée

L’Algérie s’oriente résolument vers sa profondeur africaine. Une ambition réitérée hier par le président de la République Abdelmadjid Tebboune à l’occasion de la tenue à Alger d’un colloque international sur le thème : « L’Imam Mohamed Ben Abdelkrim Al Maghili : gouvernance, unité et stabilité des sociétés africaines ». Dans un message lu en son nom par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, le président de la République, a indiqué que « l’Algérie nouvelle est consciente du choix stratégique que représente la dimension africaine, un choix qui permettra à nos peuple de réaliser les aspirations escomptées à travers le renforcement de l’action diplomatique, la relance du tourisme religieux, tout en tirant parti de la profondeur des tarikat du soufisme et ses prolongations en Afrique, ce qui permettra de parvenir à une cohésion des positions politiques, à l’activation de la coopération économique, à la promotion des échanges scientifiques et culturelles, et à assoir la stabilité, la sécurité et la paix ».Et d’assurer que « l’Algérie qui a servi dans le passé l’Afrique continuera sur cette voie dans le présent et à l’avenir, s’inspirant en cela de la gloire des aïeux ». Il a dans ce sens qualités de l’Imam Al Maghili lequel, indique le Président, « a réussi à investir dans la dimension africaine et à s’ériger en plateforme d’entente et de coopération constructive ».

Abdelmadjid Tebboune a d’ailleurs a rappelé le parcours de l’Imam Al Maghili et de son œuvre qui a été couronnée par « la diffusion des préceptes de l’islam dans le continent africain. « Grâce à lui et à ses pairs parmi les érudits à l’instar du Cheikh Sidi Ahmed El Tidjani, Sidi Abderrahmane El Akhdari et bien d’autres, l’islam s’est propagé dans de vastes contrées du continent africain, à l’exemple du Mali, du Niger, du Tchad et d’autres régions », a indiqué le Président Tebboune  qui ajoute que « l’histoire a retenu ces contributions dans le domaine de l’enseignement, de l’orientation, du conseil et de la réforme, l’imam ayant contribué à asseoir les règles d’institutions scientifiques et des cités culturelles dans différentes régions de l’Afrique ».

Le projet réformateur intégré de l’Imam Al Maghili « a dépassé la dimension éducative, d’enseignement ou celle en lien avec la daaoua, pour porter sur les domaines de la bonne gouvernance en vue de préserver la stabilité et la sécurité sociale. Ses écrits furent une référence inspirée des principes de la chariaa islamique en ce qu’ils renferment de valeurs et d’idéaux suprêmes, à l’instar de la suprématie de la loi, la justice et l’équité, le respect des libertés et des droits, et une participation sociétale efficace », a affirmé le Président Tebboune. Et de rappeler que « parmi les contributions d’Al Maghili dans la région du Touat sur le plan économique et de développement, figure le célèbre grand marché à Kseur Sidi Youcef qui fut un pôle économique reliant la région du Touat à de nombreuses contrées et pays, une voie qui devrait être suivie par nos pays aujourd’hui pour asseoir l’intégration économique africaine ».Ce projet « a contribué positivement à asseoir les règles administratives, législatives et judiciaires, et à réaliser les facteurs de cohésion, du vivre ensemble, de la stabilité et du développement, en sus de la dynamisation de la vie socioéconomique et culturelle, car il s’agit d’un projet multidimensionnel basé sur le juste milieu emprunté par nos érudits à travers l’histoire et qui a fait notre référent religieux », a-t-il soutenu. Le Président Tebboune a relevé, par ailleurs, l’importance de s’inspirer des valeurs et principes du référent religieux dans nos pays, particulièrement dans la région du Sahel ce qui nous aidera à faire face aux différents défis, particulièrement l’extrémisme.

Chokri Hafid

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *