Escalade sioniste contre le peuple palestinien : La communauté internationale scandalisée

Le Parlement arabe appelle à mettre un terme à l’escalade des crimes de l’occupation sioniste contre le peuple palestinien sans défense.

Dans un communiqué, le Parlement arabe a mis en garde contre « les conséquences de cette dangereuse escalade notamment sur les efforts visant à ramener le calme ». L’institution a réaffirmé son rejet des mesures unilatérales prises par l’entité sioniste, demandant « une protection internationale des villes palestiniennes contre ces attaques répétées et continues, dont la dernière en date est l’agression contre la ville de Jénine, jeudi, qui a entraîné la mort de 4 Palestiniens et la blessure de dizaines d’autres ». Dans ce sillage, le Parlement arabe a appelé la communauté internationale, le Conseil de sécurité, les Nations Unies et les parlements internationaux et européens, à « prendre des mesures immédiates et urgentes pour mettre fin aux crimes du gouvernement (sioniste), le tenir responsable de ses crimes continus contre les civils palestiniens et assurer une protection internationale à ces derniers ».

L’Union européenne (UE) a, de son côté, appelé à une enquête « urgente et transparente » sur la mort de l’enfant palestinien, Omar Muhammad Awadin, 16 ans, tombé en martyr sous les balles des forces de l’occupation sioniste à Jénine, au nord de la Cisjordanie occupée, a rapporté hier l’agence de presse WAFA. L’UE a rappelé, dans un tweet publié vendredi soir par son bureau à El-Qods occupée, que « les enfants bénéficient d’une protection spéciale en vertu du droit international ». L’armée de l’occupation sioniste s’est infiltrée jeudi dans la rue Abu Bakr au centre de Jénine, et tué quatre Palestiniens: Saleh Barakat Shreim (29 ans), Nidal Amin Zaidan Khazim (28 ans), et Louay Khalil Al-Zughair (37 ans), et l’enfant Awadin. Muhammad Awadin, le père du martyr Omar, a déclaré que son fils faisait du vélo dans la rue et que les forces sionistes l’ont tué sans qu’il leur pose le moindre danger.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a fermement dénoncé jeudi, « le massacre » perpétré par les forces d’occupation dans le camp de réfugiés de Jénine. Dans un communiqué de presse, la diplomatie palestinienne a réaffirmé que « ce crime odieux » reflétait les positions internationales « faibles et leur échec ». Depuis le début de l’année, 89 Palestiniens sont tombés en martyrs dans des agressions sionistes dont 17 enfants et une femme, selon WAFA.

Khider Larbi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *