shares

Six milliards de dinars viennent d’être alloués à l’exploration minière durant les quatre prochaines années, selon le ministère des Mines qui publiait ce jeudi son bilan annuel et annonçant un programme de « recherche des métaux de base (Pb-Zn), du cuivre et métaux associés, du fer, de la baryte, du soufre natif, du charbon, des sels potassiques, de l’or et métaux associés, des éléments du groupe du platine (PGE) et des terres rares ». Selon le même bilan publié sur le site web du ministère, l’Agence nationale des activités minières (ANAM) a élaboré un programme pour l’année 2021 en cours comprenant vingt-six (26) projets pour un montant accordé de 1,8 milliard de dinars pour la recherche de l’or, des minéraux industriels, du cuivre, du soufre, du cuivre, des pierres semi-précieuses du manganèse, du fer et du lithium.

Le ministère des Mines précise à cet effet que « des conventions ont été signées le 17 décembre dernier entre l’ANAM et l’ORGM à qui la réalisation a été confiée ». Par ailleurs, le ministère a, dans le cadre de la mise en œuvre d’une stratégie nationale pour augmenter la production de l’or, lancé une opération d’exploitation artisanale de l’or dans les wilayas de Tamanrasset et Illizi (Djanet), et ce à travers la valorisation du potentiel minier en or par des méthodes d’exploitation artisanale à petite échelle. Le même département ministériel explique que « ces activités seront exercées par des micro-entreprises sur la base d’un cahier des charges ». Il ajoutera que « l’or ramassé sera vendu au comptoir de l’or géré par l’ENOR, qui procèdera, de son coté, à son traitement et sa récupération ». Le modèle du cahier des charges relatif aux conditions et aux modalités d’exploitation minière artisanale de l’or est désormais prêt après la publication de l’arrêté ministériel (JO n 52 du 02/09/2020) fixant le recensement de 178 sites dans les wilayas de Tamanrasset, Illizi et Tindouf.

Le ministre des Mines, la ministre de l’Environnement, la ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, le ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de la micro-entreprise et le Conseiller du Président de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l’étranger, rappelle le communiqué, « avaient, lors d’une visite durant le mois d’octobre passé, donné le feu vert à cette opération ». « Dans l’objectif de faire connaitre aux populations les modalités et les conditions d’accès à cette activité, des journées portes-ouvertes ont été organisées dans ces wilayas concernées par le programme », a fait savoir le ministère dans son communiqué qui annonce également le lancement d’autres opérations pour l’exploitation artisanale de la baryte où vingt-quatre (24) sites de baryte ont été identifiés et délimités sur neuf (09) wilayas. Enfin, le communiqué a indiqué que « l’ouverture des offres financières prévue au 24 novembre 2020 pour l’octroi des permis d’exploration pour les calcaires, les granites, les sables, le gypse, les tufs et les argiles à travers le territoire national (Adrar, Biskra, Tébessa, M’Sila, Ouargla, Illizi, Boumerdes, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Mila) a été reportée à une date ultérieure à cause de la pandémie sanitaire liée au COVID 19 ». Cette opération d’adjudication a, pour rappel, été lancée au mois de mars 2020 et relancée au mois d’août 2020, par l’ANAM pour l’octroi de 21 permis d’exploration.
Kamel Nait Ameur