ADE Annaba / travailleurs en colère

Le personnel de l’ADE d’Annaba, a observé hier, un sit-in devant le siège de l’entreprise, afin de faire parvenir leurs revendications à la direction générale.

Une action quivient traduire le refus de la décision du limogeage du directeur de l’unité locale de l’ADE, survenue il y’a trois jours, sur décision de la direction générale de l’entreprise. Outre cette revendication, le personnel a soulevé une série de doléances, dont une qualifiéecomme étant une exigence à savoir, la dissolution de la section syndicale de l’ADE et le départ définitif de son secrétaire général. Seloncertains contestataires apostrophés sur place, la revendication du retour du directeur limogé est exigé. Par ailleurs, nos interlocuteurs ont mis en avant les conditions pénibles dans lesquelles évolue tout le personnel, situation à laquelle ‘’les syndicalistes sont indifférents’’, nous dit-on. Selon plusieurs d’entre nos interlocuteurs ‘’ le personnel souffre depuis longtemps des conditions de travail dures et insupportables’’. Pour eux, c’est une véritable ‘’injustice’’ imposée aux travailleurs par la section syndicale de l’entreprise. Au-delà de son indifférence aux droits et revendications des employés qui ne sont jamais portés à la connaissance de la tutelle. Pis encore, nos interlocuteurs ont accusé les membres dela section syndicale d’exercer à leur encontre des abus’’. L’ensemble des travailleurs se sont accordés à dire que le secrétaire général de la section syndicale exerce de la pression sur eux, d’autres ont été unanimes quant « aux menaces » auxquels ils font face, à chaque fois qu’ils tentent de revendiquer leurs droits socioprofessionnels. Nos interlocuteurs déplorent la persistance et le maintien de la médiocrité dans la gestion de l’ADE à tous les niveaux. ‘’ Nous avons de tous temps réclamé la désignation d’employés compétents ayant un niveau académique et professionnel adéquat, pour les postes sensibles de l’entreprise’’, nous dit-on. Pour le personnel, cela contribuera sans l’ombre d’un doute dans la bonne gestion des différents dossiers. « La persistance de cette situation profite aux intérêts des syndicalistes », ont lancé plusieurs travailleurs en colère.Aujourd’hui, au vu de la situation prévalant au sein de l’entreprise, l’ensemble du personnel interpelle la tutelle, pour une interventionurgente pour remettre le train sur rail.« La situation est critique et risque de se dégrader en plus si toutefois rien n’est fait », ont souligné les travailleurs de l’ADE d’Annaba. Le directeurde cette unité a été limogée, jeudi dernier sur décision de la direction générale. Installé en octobre 2021, l’ex-directeur est le septième depuis 2014, a hérité d’une situationfrôlant la catastrophe. Remplacé par le chef de département exploitation, pour assurer son intérim, le directeur relevé de ses fonctions, subit les conséquences de la mauvaise gestion d’une certaine situation, à savoir, la contamination signalée au niveau de la cité du 8 mai 1945.Une contamination qui a duré 6 mois, sans qu’aucune mesure n’ait été prise par l’ADE. Pour ne citer que ce cas , puisque la liste des griefs concernant la gestion de l’entreprise amotivé le limogeage du désormais ex-directeurl’ADE unité d’Annaba.

Sofia Chahine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.