Causes sahraouie et palestinienne : L’appel de Lamamra aux Non-Alignés

Le ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale établie à l’étranger, Ramtane Lamamra,  prend part, via visioconférence depuis mardiaux  célébrations du 60e anniversaire de la naissance de l’Organisation des pays Non-alignés (PNA). L’occasion pour le ministre de réaffirmer les positions algériennes sur les questions internationales, notamment les causes palestinienne et sahraouie.

Placée sous le thème « Le Mouvement des Non-alignés au centre des efforts multilatéraux pour répondre aux défis mondiaux », la réunion qui se tient du 13 au 14 du mois en cours.

Dans son allocution, le chef de la diplomatie algériennea affirmé que l’Algérie « continuera à promouvoir les valeurs du multilatéralisme dans tous ses efforts visant à faire avancer des solutions politiques et pacifiques aux crises dans son voisinage et au-delà ainsi que dans ses nombreuses initiatives ayant pour objectif de stimuler l’intégration économique régionale et continentale ».Il a également rappelé « le soutien constant apporté par le Mouvement des pays Non-alignés depuis sa création aux causes justes de la décolonisation à travers le monde », en soulignant la nécessité pour ce Mouvement de demeurer solidaire avec les peuples Palestinien et Sahraoui.

Concernant le dossier Palestinien, Ramtane Lamamra a lancé un appel en direction des pays membres à « apporter leur soutien aux efforts internationaux visant à s’attaquer aux causes profondes de ce conflit », soulignant au passage « l’impératif de mettre fin à l’occupation et de permettre au peuple palestinien de créer effectivement son État indépendant avec El-Qods comme capitale ».

Quant la question sahraouie, le ministre Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, a indiqué que « la reprise du conflit armé entre le Royaume du Maroc et le Front du Polisario, mérite une plus grande attention de la communauté internationale ». Ramtane Lamamra a appelé le Secrétaire Général de l’ONU, « à accélérer la nomination de son Envoyé  personnel et à lancer un processus  politique crédible entre les deux parties en conflit, dans le but de parvenir à une solution politique juste et durable qui assurera l’autodétermination du peuple sahraoui,  membre fondateur de l’Union africaine ».

Le chef de file de la diplomatie algérienne a tenu à souligner « la nécessité pour tous les Etats membres du Mouvement de réaffirmer leur attachement aux idéaux et aux principes de celui-ci » pour rendre, au nom du président de la République, Abdelmadjid Tebboune et du peuple Algérie, « un hommage bien mérité à tous les pères aux fondateurs du Mouvement, y compris les dirigeants du Mouvement de libération nationale algérien et du gouvernement provisoire algérien (GPRA) ».

Abordant la pandémie mondiale du coronavirus qui sévit depuis le début de l’année 2020, ainsi que les autres défis transnationauxx, dont le phénomène du terrorisme, le crime organisé et les conflits armés ainsi que les changements climatiques, Ramtane Lamamra a plaidé en faveur de « la promotion de la coopération internationale et le renforcement du système multilatéral, dans le respect des objectifs et des principes de la Charte des Nations Unies ».

Notons que cette Conférence a été conclue par l’adoption d’une déclaration politique, aux termes de laquelle les participants ont réaffirmé « la validité de l’ensemble des principes fondateurs du Mouvement ainsxi que leur volonté d’œuvrer afin d’instaurer des relations internationales équilibrées, pacifiques et démocratiques ».  

Boubekeur Amrani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.