Le Pr. Lyes Merabet, président du SNPSP : « Il faut mobiliser rapidement le secteur privé »

Le président du Syndicat national des praticiens de santé publique, Lyes Merabet a indiqué jeudi sur les ondes de la Radio qu’avec l’engouement que connait actuellement la campagne vaccinale, qu’il faudra penser à mobiliser le secteur privé pour la réussite de cette opération et atteindre le taux de 70% de personnes vaccinées d’ici la fin de l’année.Le syndicaliste estime que les citoyens sont maintenant « convaincus » de la nécessité d’aller se faire vacciner considérant l’acte de vaccination « d’acte patriotique ».

Il plaidera par la suite en faveur de « l’implication rapide » du secteur privé dans cette campagne vaccinale, estimant que la cadence de la vaccination est entrain de s’accélérer. Ce qui augmente, selon lui, la pression sur les personnels de la santé dans le secteur public. Il estime aussi que l’implication du privé permettra d’atteindre l’objectif de 70% de personnes vaccinées d’ici la fin de l’année en cours.

L’obligation thérapeutique en premier lieupour le personnel de la santéest l’autre sujet abordé à travers les ondes de la radio nationale et par rapport à ce débat qui est lancé ces derniers joursà travers le monde, le président du SNPS, estime qu’en Algérie, « bon nombre de médecins et travailleurs de la santé se manifestent ces derniers jours pour se faire vacciner », rappelant toutefois que ce débat relatif à l’instauration de l’obligation de la vaccination est évoquée en haut lieu à commencer par le ministre en personne.Il expliquera toutefois que la vaccination ne protège pas de la maladie mais par contre, elle permet d’éviter des complications nécessitant à titre d’exemplele recours à l’oxygène.

Le président du SNPSP a également évoqué les conséquences de la multiplication des contaminations et leur impact sur le personnel soignant. Il a ainsi déploréla perte de quinze personnes appartenant à la corporation médicale à cause du Covid et ce,enseulement deux semaines. Ce qui porte le nombre de décès parmi les personnels de la santé à troiscents quarantedepuis le début de la pandémie au début de l’année 2020.

Il parlera par la suite « des pressions » que subissent les professionnels de la santé, suite à la hausse des cas de covid-19.

Dans ce contexte et afin de mieux protéger les personnels soignants, Dr Lyes Merabet estime qu’il faut « agir au niveau de l’axe de la prévention par le respect des mesures barrières au niveau personnel », expliquant que cela diminuera le nombre de cas et casser la chaine de transmission du virus et diminuer la charge virale au niveau des secteurs sanitaires.

Il expliquera que « la pression exercéeaujourd’hui impacte doublement le secteur de la santé, car il faut mobiliser le personnel de la santé pour la prise en charge des cas de covidavérés mais aussi le défi qu’ils doivent relevés pour la réussite de la campagne vaccinale ».

Boubekeur Amrani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.