Les centres de vaccination pris d’assaut : Vaccination : l’engouement !

Les autorités sanitaires ont mobilisé, la semaine dernière, plus de moyens afin d’accélérer la campagne de vaccination, au moment où l’Algérie fait face à une troisième vague de contaminations au covid-19. Une campagne qui connaît un certain engouement de la part des Algériens

L’Algérie importe des doses de vaccin en masse, les points de vaccination sont multipliés dans les lieux publics, les mosquées, au sein des entreprises, et même les gares routières, comme c’est le cas à Alger. Seule ombre au tableau, les défaillances en matière de communication affectent la gestion du processus qui connaît un certain engouement de la part de la population. Un engouement qui suscite d’ailleurs des questions sur la nécessité d’élargir la campagne à d’autres structures.

Le ministère de la Santé a annoncé, jeudi dernier, via le porte-parole du Comité de suivi de l’évolution de la pandémie de Coronavirus, Djamel Fourar, la réception prochaine de près de trois millions de doses de vaccins anti-Covid-19 par mois.

Ce responsable cité par l’APS a déclaré que « ces livraisons permettront de garantir la poursuite, de façon confortable, de la campagne de vaccination anti-Covid 19». Une campagne qui a démarrée, certes, timidement durant ces derniers mois, mais elle a connu une courbe ascendante ces derniers jours avec la montée en flèche du nombre de contaminations au Covid-19. Cette dernière a dépassé, jeudi dernier, la barre de 1.100 cas par jour. Ce qui a généré une ruée des citoyens vers les différents centres de vaccination installés par les services du ministère de la Santé dans plusieurs points. Un engouement important malgré la faiblesse de la campagne de communication menée par le département du Professeur Abderrahmane Benbouzid afin de sensibiliser les citoyens sur la nécessité de la vaccination anti-Covid 19. Des citoyens qui restent encore réticents dont une partie est plus sensible aux messages et informations anti-vaccination diffusés sur les réseaux sociaux notamment Facebook et Youtube. Au moment où le ministère de la Santé n’a pas jugé utile d’investir les réseaux sociaux, utilisés par 65% de la population algérienne, pour mener une campagne de sensibilisation et d’information sur le virus Covid-19 et la vaccination contre ce virus. Et pour cause, la vaccination demeure, selon les spécialistes, le seul moyen de préserver la société de la chaîne de transmission du virus avec ces différentes variantes. D’où la nécessité de multiplier les points et centres de vaccination en impliquant le secteur économique dont certaines entreprises à l’instar de la compagnie, Sonatrach, Alliance Assurances et Naftal ont lancés, déjà, des opérations de vaccination au profit de leur personnel. La Caisse nationale d’assurance sociale des travailleurs salariés (CNAS) a ouvert, également, le centre familial de Ben Aknoun aux citoyens pour leur permettre de bénéficier de la campagne de vaccination anti-Covid 19. Pour sa part, la Faculté de médecine d’Alger, et à l’instar de plusieurs universités et facultés, a lancé une opération de vaccination des étudiants et cible 20.000 étudiants de la Faculté de médecine des classes de graduation et de post-graduation. Cette opération se poursuivra jusqu’au 29 juillet courant, date du début des vacances universitaires. Alors que le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs a ouvert, la semaine dernière, les portes des mosquées aux fidèles qui veulent bénéficier d’un vaccin anti-Covid 19 et ce en collaboration avec le ministère de la Santé. Reste que tous efforts, pourraient avoir plusd’efficience avec une campagne d’information en direction de la population pour l’orienter vers les divers centres de vaccination, éviter les phénomènes d’agglutinement au sein de certains chapiteaux et faire barrage à la rumeur.

Il y a lieu de rappeler que le ministre de la Santé, Abderahmane Benbouzid avait annoncé que le ministère réceptionnera 4 millions de doses de vaccin courant juillet 2021, dont 1.600.000 doses réceptionnées dimanche écoulé, le reste (soit 2.400.000 doses) devant arriver vendredi prochain.

Faiçal Bedjaoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.