L’hôpital qui se moque de la charité

Je suis plié de rire ! Mon copain d’hurluberlu, un peu Chaoui, un peu Kabyle, parfois Targui et Mozabite à la fois, rencontré hier m’a fait la remarque suivante à propos d’un roi, arabe, qui commande tout un peuple libre, enfin non, plus depuis quelques temps ! Je dis plus maintenant car depuis que ce monarque malgré les habitants et qui claironne être descendant tout droit de la lignée d’un prophète de la presqu’ile d’Arabie et qui a oublié d’alimenter sa monture et est resté chez les Amazigh, le temps de digérer son éternel méchoui de chameau. Et depuis le petit voyageur se retrouve seul arabe parmi les hommes libres du Rif. Dans sa solitude, il appelle ses amis pour lui tenir compagnie. Il y avait pleins de Shlomo et de Benguerioun et des je ne sais plus quoi ! Et depuis ce triste jour où le chameau fut mangé à toutes les sauces à commencer par la sauce française, juive, wahhabite et bien d’autres marmelades, il y a du rififi partout. Partout sauf à la citadelle où siègent les invités de l’invité qui après s’être gavés ont commencé sous les effets de la bonne dope marocaine à se faire appeler Moulay, Sidi, Lalla et bien d’autres titres dignes d’oiseaux de mauvais augure pour un Amazigh, histoire de se donner de la consistance. Enfin, mon ami qui est dans tous ses états et refuse même de boire et de manger depuis, se plaint de la fumée que diffusent les gens de la presqu’ile et leurs copains d’avant en dépit du fait que c’est illicite ! Mon pauvre ami qui est aussi amazigh d’Algérie, libre et chez lui parmi les siens ne cesse de pleurer ses cousins restés à Nador et au Rif et ceux calfeutrés au fin fond de l’Atlas humant la fumette pour oublier un peu leur triste sort et espérer que l’hôte indésirable qui a squatté leurs verts pâturages pour en devenir le maitre des séants reparte chez lui, dans son immense désert ! Comme qui dirait « edkhoul ya laamoud, wakhrouj ya el karmoud » ! Et moi, évidemment touché par son histoire et celle des siens et en guise de sollicitude, lui promet avoir entendu dire que le visiteur partira bientôt …à dos de char !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.