Situation alarmante à Tizi-Ouzou : Mobilisation citoyenne pour aider le personnel hospitalier

La situation épidémiologique relative à la pandémie du Covid 19 se dégrade rapidement dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Les plus récalcitrants commencent à prendre conscience du danger. L’impact du nombre de morts qui augmente est soutenu par le décès de personnalités connues. L’annonce de la nouvelle du décès du journaliste Kamel Bougdal ainsi que du chanteur et artiste Mohand Ouali Kezzar ont choqué les populations. A travers les communes, l’on annonce de plus en plus de morts ainsi que des structures sanitaires saturées.  En effet, les deux jours de l’Aïd n’ont pas été d’une grande joie pourcertaines familles. Dans la région littorale, c’est le choc après l’annonce du décès du journaliste Kamel Bougdal. Un personnage fort sympathique connu par tout le monde à Tigzirt qui est ainsi emporté par la pandémie sur laquelle il n’a pas cessé d’alerter depuis son apparition.

Toujours dans la wilaya de Tizi-Ouzou, la mort du chanteur Mohand Ouali Kezzar, très connu du public amoureux de la chanson moderne à texte, a semé la consternation. Dans la région d’Azazga, où habite l’artiste, les gens sont sous le choc. Le décès d’un personnage connu a plus d’impact que toutes les campagnes de sensibilisation. Les populations de la wilaya de Tizi-Ouzou semblent d’ailleurs prendre largement la mesure du danger de cette troisième vague. 

Ainsi, durant les jours de l’Aïd, l’air n’était pas vraiment à la fête. Les villages commencent à se mobiliser pour  comme aux premiers jours de l’apparition de la pandémie. Dans beaucoup de villages, les citoyens s’organisent pour aider les structures sanitaires à faire face à la saturation. A Azazga, les villageois de plusieurs localités se sont ainsi mobilisés pour aller à la recherche de concentrateurs d’oxygène. Ainsi, la mobilisation a payé car ces derniers ont réussi à doter l’hôpital local de ce matériel qui connaît une véritable rupture de stock dans le pays.

Toujours dans le souci d’aider les structures sanitaires de la wilaya à faire face à la situation alarmante, l’Assemblée Populaire de la wilaya a décidé de mettre la main à la poche. Une enveloppe de quatre milliards de centime vient d’être débloquée pour l’acquisition d’extracteurs d’oxygène au bénéfice des hôpitaux de la wilaya de Tizi-Ouzou. Une enveloppe qui pourrait, selon la même instance, doter les structures de santé d’une centaine d’extracteurs.

Enfin, il convient de rappeler que les villages situés dans les communes du littoral de la wilaya comme Tigzirt, Mizrana et Iflissen ont décidé de réactiver les cellules de veille mise sur pied durant les premiers jours de l’apparition de la pandémie et qui a fortement touché la commune d’Iflissen. L’on se rappelle qu’après Blida, c’est cette commune qui a été  durement frappée par le coronavirus qui été transmis à tous les habitants d’un village lors des funérailles d’un vieil émigré. L’on se rappelle d’ailleurs que les villages de la commune ont rapidement organisé le confinement du village touché pour l’isoler des autres. Parallèlement, des cellules ont été mises sur pied en étroite collaboration avec la direction de l’hôpital de la ville de Tigizrt. L’établissement a été doté de matériel grâce d’ailleurs aux cotisations des villageois avec le grand apport de la communauté locale vivant en Europe et au Canada. 

Kamel Naït Ameur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.