shares

L’Algérie vient d’acquérir une autre importante quantité de doses de vaccin contre le virus de la Covid 19. Quelques 2,4 millons doses du vaccin chinois Sinovac ont été reçu vendredi après leur arrive à l’aérodrome de Boufarik à Blida première région militaire  à bord d’un avion de transport de l’Armée Nationale Populaire en provenance de la République populaire de Chine.

Selon un communiqué du ,inistère de la Défense nationale, « cette nouvelle opération, qui sera suivie d’autres opérations similaires pour acheminer d’autres lots de vaccin et de matériels médicaux qui seront reçus dans les jours et semaines à venir en soutien au système national de santé, confirme une nouvelle fois la disponibilité permanente de l’Armée nationale populaire afin de répondre à l’appel de la Patrie, servir le peuple algérien en toutes circonstances et accomplir pleinement ses tâches humanitaires ».

A noter qu’en continuité des efforts  visant à lutter contre le Coronavirus, l’Armée nationale Populaire avait déjà acheminé 1,6 millionde doses du vaccin Sinovac le 11 du mois de juillet en cours. Selon un document publié par le ministère de la Défense nationale, l’Armée nationale populaire « demeure toujours prête à accomplir ses missions et de répondre à l’appel de la patrie et à servir le peuple algérien en toutes circonstances ». Et l’arrivage de ce vendredi s’inscrit toujours dans cette optique.

Ainsi, après cette dernière acquisition, l’Algérie aura importé quelques 8,4 millions de doses. Ces chiffres indiquent, si besoin est, que les Algériens peuvent être rassurés quant à la disponibilité du vaccin et il ne reste qu’à répondre positivement aux campagnes de sensibilisation sur la nécessaire vaccination afin de mettre un terme à la chaîne de transmission infernale induite surtout ces derniers jours par le variant Delta.

Enfin, rappelons que les opérations de vaccination se sont accélérées essentiellement après l’apparition du variant Delta. A l’apparition de ce dernier, l’Algérie est entrée de plein pied dans la troisième vague. Ce qui a nécessité l’adhésion des citoyens dans les opérations de vaccination à travers tout le territoire national. Les populations ont en effet bien répondu aux appels d’autant plus que le variant s’avère plus rapide à se propager. Aujourd’hui, de l’avis même des responsables du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Covid 19, les réticences constatées par rapport à la vaccination ne sont plus aussi fortes qu’il y a quelques semaines. A travers toutes les wilayas, les files d’attente s’allongent pour le vaccin.

Akli Amor