Vaccination contre le covid-19 : La campagne s’intensifie

Dans l’objectif de généraliserla vaccination contre le covid-19 et assurer l’immunité collective, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a donné des instructions pour multiplier les points de vaccinations y compris dans les quartiers.

C’est dans ce sens que les autorités locales, au niveau de plusieurs wilaya, ont pris des mesures pour accélérer la campagne de vaccination.  À titre d’exemple dans la wilaya de Sétif, plusieurs nouveaux points de vaccination, y compris dans les lieux de culte, comme la mosquée Omar Ben Khatab, ont été ouverts durant ces dernières vingt quatre heures. Et la campagne susciteun  grand engouement.

Ces points de vaccinationsont situés au niveau de l’école primaire Maiza, sise au quartier Yahaoui au lieu dit Tanger, dans les salles des fêtes situées au niveau du parc des loisirs, à la maison de jeunes à la cité Bel Air, au complexe sportif du 8-Mai 1945 sis au quartier « El Djenan », à l’école des sports olympiques au quartier El Baz ainsi que sur la place publique attenante à la mosquée Omar Ben El Khettab et à la cité des 1.000logements ou trois chapiteaux dédiés à la vaccination ont été installés.

Au niveau de la wilaya d’Alger, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a lancé hier une vaste campagne pilote de vaccination à travers les quartiers populaires de la Capitale sous le slogan « la vaccination, une protection pour tous ».Cette opération initiée par la Direction de la santé de la wilaya d’Alger appuyée par les personnels soignants, des cadres et des agents de la Protection civile, est présentée comme une opération pilote, à destination des quartiers populaires, en attendant qu’elle soit généralisée à d’autres wilayas du pays, tenaient à préciser les organisateurs de cette initiative.

À cette occasion, le Directeur de la santé de la wilaya d’Alger a affirmé que le but recherché à travers une telle initiative c’est celui de « se rapprocher davantage du citoyen, en dépit de l’existence de structures sanitaires de proximité », estimant que « la présence des équipes médicales et des ambulances de la Protection civile au niveau des esplanades de la cité, est à même de susciter la curiosité des citoyens et de les inciter à se faire vacciner et ce pour endiguer la propagation du virus », tout en se montrant rassurant quant à la disponibilité des vaccins en grandes quantités.

Au niveau du quartier d’Alger-Centre, une affluence des citoyens, touts âges confondus, est perceptible avant même le lancement de cette opération.Cette opération pilote, concerne selon les responsables du secteur sanitaire de la Capitale, trois quartiers à savoir, la cité Mahiedine, la cité Ben Telha et la cité AADL de Reghaia, laquelle opération se poursuivra aujourd’hui à travers les grandes cités comme Sidi Abdellah, Sorecal à Bab Ezzouar et Dergana.

Quant au niveau de la wilaya de Béjaïa, après l’ouverture en janvier passé du centre de référence sis à la cité Sidi Ali Labhar, les responsables du secteur sanitaire avaient commencé il ya de cela un peu plus d’un mois, à installer un chapiteau au niveau de l’esplanade de la Maison de la culture.Seulement, en constatant une grande affluence, que connait depuis quelques semaines la campagne vaccinale, les responsables locaux de ce secteuront vite procéder à l’ouverture d’autres points comme au niveau de la gare maritime, au niveau de l’EPSP sis au quartier populaire d’Oued Acehâalal et au niveau de l’école primaire Ibn Rochd en attendant l’autorisation de l’ouverture d’un autre point situé au niveau du théâtre régionale de Béjaïa.En plus des ces points de vaccinations, des brigades mobiles, sillonnent, comme nous l’ont indiqué des responsables chargés de cette campagne, des quartiers situés à la périphérie de la ville comme Targa Ouzemmour, Tizi et la zone rurale sis au niveau du grand douar de Mezaia.Depuis la matinée d’hier, d’autres points ont été installés au niveau de la région de la vallée de la Soummam, comme dans l’Akfadou, Ait Maouche, Seddouk en plus de  quelques localités relevant de la commune d’Akbou et de celle de Tazmalt, afin de permettre aux citoyens habitant les villages de se faire vacciner.Les villes situées également à l’est de la wilaya, comme Souk El Tenine, Aokas, Melbou ou Kherata, ont-elles aussi vu l’installation de points destinés à la vaccination en plus de ceux déjà existant au niveau des structures sanitaires.

Boubekeur Amrani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.