Palestine : Des colons font intrusion dans la mosquée Al-Aqsa

Des colons sionistes, escortés par les forces d’occupation, ont effectué hier une incursion dans la mosquée d’Al-Aqsa, selon des sources locales, citées par l’agence de presse palestinienne Wafa.

Par des petits groupes et à travers la porte des Maghrébins, des colons israéliens ont pénétré par effraction dans la mosquée d’Al-Aqsa, en multipliant les provocations en direction des fidèles palestiniens. Les incursions des sionistes sont devenues de plus en plus fréquentes ces derniers mois, et plus encore depuis l’accession de l’extrême droite sioniste au pouvoir à Tel Aviv. Ainsi, plus de 1741 colons ont pris d’assaut les esplanades de la mosquée Al-Aqsa au cours du mois de juin.

Les colons effectuent des incursions presque quotidiennes dans la mosquée d’Al-Aqsa et pour provoquer les Palestiniens. Ils sont parfois menés parl’extrémiste Yehuda Glick et du membre extrémiste de la Knesset Itamar Ben Juffair.

Les soi-disant « groupes du présumé temple » appellent toujours à travers les réseaux sociaux à de massives incursions dans la mosquée d’Al-Aqsa, demandant que les incursions soient sous la forme d’un assaut cérémonial.

Il convient de mentionner que les forces d’occupation resserrent habituellement les restrictions d’accès pour les Palestiniens dans la région sous prétexte d’assurer la protection des colons.Située à El-Qodsoccupée, la mosquée Al-Aqsa est le troisième site le plus saint de l’Islam. En plus des tensions entretenues par les forces d’occupation à El -Qods, les colons multiplient les provocations et harcèlent les Palestiniens en Cisjordanie occupée, en sus de multiplier l’implantation de colonies illégales. Selon l’agence Wafa qui cite le coordinateur du comité populaire et national de la résistance contre le mur et la colonisation, Ratib Al-Jobor, un groupe de colons a reconstruit hier un avant-poste colonial à l’est de Yatta au sud d’Hébron.

Plus de 700 000 colons vivent dans des colonies à El Qods et en Cisjordanie occupées, en violation du droit international. Pour rappel, l’entité sioniste a occupé Jérusalem et l’ensemble de la Cisjordanie après la guerre des Six jours de 1967 et a commencé à établir des colonies dans la région l’année suivante.

La Cisjordanie, y compris El Qods-Est, est considérée comme un «territoire occupé» par le droit international, ce qui rend toutes les colonies juives illégales. Mais l’entité sioniste continue son expansion de colonies, profitant du silence international et de la non-application des résolutions pertinentes reconnues par la communauté internationale. Elle a récemment annoncé davantage de projets et de plans coloniaux en Cisjordanie occupée, y compris à El Qods-Est, et a procédé à davantage de démolition et de saisie de terres et de déplacement de citoyens palestiniens, de l’autre côté, les colons ont intensifié leurs attaques contre des Palestiniens sans défense dans toute la Cisjordanie.

R.I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.