Université : De nouvelles conditions d’accès aux filières d’excellence

Un  nouveau système de comptage de moyennes d’accès au filières d’excellence a été adopté, selon Boualem Saïdani, Directeur Général des enseignements et de la formation supérieure au ministère de l’Enseignement  supérieur et de la Recherche scientifique .

Boualem Saïdani a indiqué hier sur les ondes de la Radio algérienne que « l’avance prise par les formations dispensées dans les universités  a rendu difficile l’insertion des étudiants sortants dans le marché du travail ». 

Tout en se félicitant de la hausse du taux de réussite au bac  de cette année, avec quelques 345.000 admis contre 280.000 l’année passée,  le Directeur général des enseignements et de la formation supérieure au ministère de l’Enseignement  supérieur et de la Recherche scientifique a tenu à rassurer que  « toutes les conditions sont réunies pour des inscriptions  dans de très bonnes conditions d’autant plus qu’une  note ministérielle récemment publiée prend en charge ce volet qu’elle a segmenté en quatre phases à savoir la prise en compte de la moyenne au bac, la spécialité,  la fiche de  vœux ainsi que  le facteur géographique ». Des éléments, précise l’orateur, qui assurent plus de chance au nouveaux bachelier d’obtenir  la spécialité de son choix.   

Plus précis,  Boualem Saïdani  a expliqué que « ce souci d’assurer au nouveau bachelier  d’obtenir l’orientation la plus proche de son choix, le ministère a établi un nouveau barème pour l’orientation vers les spécialités requérant de très  bonnes notes consistant à   compter la notedu  bac multipliée par deux  et adjoindre la note ou les deux notes des deux matières principales de sa filière avant de diviser tout par trois ». Cette méthode explique M. Boualem Saïdani, permet aux nouveaux bacheliers  ayant obtenu de  basses moyennes mais ayant obtenu de bonnes notes dans les matières principales de leurs filières, d’avoir plus de chance d’obtenir la spécialité de leur choix à l’université. 

1.400 postes budgétaires ouvert

Par ailleurs, le même responsable a expliqué que « le système d’inscription en ligne a été adopté à cause de la situation épidémiologique marquée par la pandémie du Covid 19 ». Cette méthode, explique-t-il,  a été entamée par des journée portes ouvertes en ligne  qui ont débuté le 24 juillet alors que les opérations  de  choix  des filières (remplissage des fiches de vœux) se feront du 27 au 29 juillet. Les résultats de ces choix seront annoncés, explique l’intervenant, le 8 août. Les inscriptions, quant à elles, débuteront le 4 du mois de septembre avant la rentrée qui interviendra, elle, le 18 septembre. Une autre durée exceptionnelle des inscriptions s’étalera du 11 au 18 septembre) pour permettre aux  nouveaux bacheliers qui n’ont, pour des raisons  exceptionnelles, pas pu s’inscrire dans les délais. En matière d’emploi, il indiquera que « le ministère  a ouvert quelques 1.400 nouveaux postes d’emploi ».

Akli Amor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.