Management de l’environnement et des technologies propres : Signature d’une convention entre CNTPP et Sonatrach

La Compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach et le Centre national des technologies de production plus propre (CNTPP) ont signé, mardi, une convention cadre de coopération, visant à consolider leurs efforts en matière de management de l’environnement et des technologies propres.

Cette convention-cadre a été paraphée, selon un communiqué de la Sonatrach, au siège de la direction générale du groupe pétrolier par le directeur central HSE (Santé, Sécurité et Environnement), Abdelkrim Ouamer, et le DG du CNTTP, Abdelkader Fergui, en présence des cadres des deux entités. Selon la même source, la dite convention est étalée sur trois ans et prévoit trois axes de partenariat entre les deux parties, en l’occurrence  la formation et le renforcement des compétences, la gestion des déchets spéciaux et dangereux, ainsi que l’assistance et l’accompagnement techniques. Cette convention permettra notamment de renforcer la coopération entre le secteur de l’Energie et des mines et celui de l’environnement, en matière de protection de l’environnement et la préservation des richesses.

Selon le directeur central HSE (Santé, Sécurité et Environnement) de Sonatrach, Abdelkrim Ouamer «cette convention-cadre s’inscrit dans le prolongement de la nouvelle politique HSE de Sonatrach signée par son PDG en mars dernier, faisant de la dimension environnementale une priorité pour l’entreprise», précisant dans la foulée qu’ «elle s’inscrit en droite ligne avec les objectifs environnementaux de l’entreprise pour la période 2022-2026». Il a expliqué que «ce partenariatvise le renforcement des capacités des cadres de la compagnie chargés du suivi, du reporting et de la vérification des aspects environnementaux au niveaux des sites, ainsi que l’accompagnement de la Sonatrach pour l’amélioration de ses performances environnementales». Et d’ajouter : «cette convention permettra, en outre, à Sonatrach de valoriser les efforts qu’elle fournit dans le domaine de la protection de l’environnement et de créer une passerelle avec les institutions internationales grâce au statut de point focal » du CNTPP avec ces institutions, faisant de ce partenariat gagnant-gagnant».

Pour sa part, le directeur général du CNTTP, Abdelkader Fergui indiqué : «notre centre, en sa qualité de Centre régional pour la convention de Stockholm, pourrait dupliquer cette expérience dans les pays de la région, ainsi que tirer profit de l’expérience de Sonatrach en matière de protection de l’environnement», soulignant au passage que «plus de 200 cadres de la Sonatrach devraient bénéficier d’un renforcement de capacité, à travers des ateliers thématiques liés à chaque branche d’activité et à chaque unité du groupe, le responsable a révélé que l’entreprise bénéficiera également, dans le cadre de la convention de Stockholm, d’une opération pilote d’élimination des déchets, selon des standards internationaux». Continuant sur sa lancée, il a déclaré : «la convention-cadre, venant en application des instructions de la ministre de l’Environnement visant à accompagner les des entreprises industrielles, permettra aussi d’établir un manuel propre à la compagnie nationale Sonatrach en matière de management de l’environnement». Elle permettra, également, de mettre en valeur les efforts consentis par la Sonatrach pour  régler les problèmes environnementaux et faire face aux défis de l’heure liés aux changements climatiques, affirme-t-il.

F. Bedjaoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.