shares

Les supporters du MC Alger, le club le plus populaire du pays, ont renoncé à fêter le prochain centenaire de leur écurie afin de reverser l’argent récolté pour fournir des bouteilles d’oxygène aux patients de Covid-19. « Ce centenaire sera celui du ’’Mouloudia de l’oxygène’’ à travers une grande action de solidarité », a déclaré le vice-président du comité de supporters du MCA, cité par l’AFP. Lors d’une récente réunion préparatoire à cet anniversaire, les supporters algérois ont décidé, devant l’ampleur de la crise sanitaire en Algérie, de donner la priorité aux malades en leur offrant un maximum de bouteilles d’oxygène et éventuellement des médicaments. Ils ont choisi de reverser les sommes collectées individuellement par les ultras et les bienfaiteurs du club pour l’anniversaire « au profit des malades de Covid-19 avant le 7 août », la date du centenaire du MCA. Depuis jeudi dernier, les pages Internet de supporters du MCA se font l’écho de cette initiative. L’argent qui devait servir à la fête sera utilisé pour l’achat de concentrateurs d’oxygène, promet la page Facebook « 100% Mouloudia », qui réunit plus de 200 000 abonnés fans des Vert et Rouge. Il s’agira de « la plus merveilleuse célébration centenaire d’un club au monde. Ce sont les valeurs et les principes de notre équipe depuis sa création il y a 100 ans », selon un post. Créé le 7 août 1921, à l’époque coloniale, et basé à Bal El Oued, quartier populaire d’Alger, le Mouloudia est surnommé « le club du peuple ». Il est l’une des équipes les plus capées du championnat professionnel d’Algérie. « Célébrer le centenaire alors que le peuple algérien traverse une situation dramatique serait honteux et stigmatiserait les supporters de notre club », lit-on encore dans ce post. Chaque année, les Mouloudéens célèbrent l’anniversaire de leur club avec un craquage de fumigènes et un feu d’artifice à Bab El Oued. L’Algérie est confrontée à une troisième vague de Covid-19, qui se traduit par une pénurie d’oxygène pour les particuliers et certains hôpitaux en raison de problèmes de gestion des stocks et de distribution. Un peu partout, des bénévoles ont commencé à s’organiser pour soulager les malades. Certains entrepreneurs distribuent gratuitement des bouteilles d’oxygène.

R. S.