shares

La vaccination des personnels du secteur de l’Éducation nationale contre le Covid-19 en prévision de la prochaine rentrée scolaire s’impose comme une priorité pour le département d’Abdelhakim Belabed qui compte accélérer la cadence des opérations en mobilisant tout le personnel à tous les niveaux. En effet, le ministre de l’Éducation nationale, a présidé cette semaine l’installation des membres de la Commission nationale des œuvres sociales du personnel de l’éducation et  a fait, à l’occasion  savoir qu’il a recommandé aux membres de cette commission d’œuvrer à l’accélération de la vaccination des personnels du secteur au niveau des centre de médecine de travail au niveau de 41 wilayas.   Pour réussir cet objectif, M. Belabed a mis l’accent sur  l’importance de l’exploitation de ces structures pour toucher le plus grand nombre possible d’employés du secteur notamment les malades chroniques et les femmes enceintes avant la prochaine rentrée scolaire via notamment l’activation des unités de dépistage et de suivi sanitaire dans l’opération de vaccination.

Abordant le chapitre des conditions socioprofessionnelles du personnel du secteur, le ministre de l’Éducation nationale a vivement recommandé de rationaliser « les dépenses pour que toutes les catégories du secteur puissent profiter des fonds des œuvres sociales » dont « l’installation des membres de la Commission nationale, élus juillet dernier, sera suivie par l’installation des membres de comités de wilaya dans les prochains jours », a-t-il précisé. Il faut rappeler ainsi que la commission nationale des œuvres sociales de l’Education nationale est régie par la loi 01-12 et soumise à des mécanismes juridiques pour disposer de l’argent public, entre autres, avoir un donneur d’ordre et un contrôle financier. Une même commission qui est aussi soumise aux structures nationales de contrôle à l’image du secrétariat général des finances et la cour des comptes.

Il faut rappeler aussi que dans  une réunion de coordination avec les cadres centraux de son secteur destinée à faire le point sur la préparation de la rentrée scolaire 2021-2022, le ministre de l’Éducation nationalea abordé les mesures prioritaires pour cette rentrée. Le responsable du secteur mettra ainsi l’accent sur la nécessité de  garantir « un encadrement pédagogique de tous les groupes éducatifs au niveau de tous les établissements à travers le pays ». Les préparatifs prévus en cette conjoncture sanitaire exceptionnelle notamment les mesures préventives visant à réduire la propagation du coronavirus (Covid-19) ont également été au menu de la rencontre durant laquelle M. Belabed a recommandé d’entamer obligatoirement l’opération de désinfection et de nettoyage des établissements éducatifs, notamment les classes, les couloirs, les structures de santé, les sanitaires et autres avant la prochaine rentrée scolaire.

Akli Amor